Assurance-vie et retraite : optimisez votre avenir financier

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

assurance vie retraite

L’assurance-vie est un outil financier puissant et polyvalent, souvent sous-estimé dans sa capacité à préparer efficacement l’avenir, notamment en matière de retraite. Ce contrat d’épargne et de prévoyance se distingue par sa souplesse, son potentiel de rendement et ses avantages fiscaux, faisant de lui un choix privilégié pour ceux qui souhaitent sécuriser et optimiser leur avenir financier.

Qu’est-ce que l’assurance-vie et comment peut-elle servir pour votre retraite ?

Dans la mesure où les versements en assurance-vie sont libres et que les supports d’investissement sont adaptés à votre horizon, l’assurance-vie peut jouer un rôle central dans la préparation de votre retraite.

Assurance-vie : définition et fonctionnement

L’assurance-vie est un contrat conclu entre un assuré et un assureur. L’assuré verse des primes (versements) qui sont ensuite investies par l’assureur dans différents supports financiers (fonds en euros, unités de compte, etc.) selon une stratégie préalablement définie (gestion pilotée) ou en fonction des choix de l’assuré (gestion libre).

Les supports d’investissement vont prendre en valeur et/ou distribuer des gains (dividendes, quotes-parts, intérêts…) qui vont venir augmenter l’encours de l’assurance-vie

L’assurance-vie, en tant qu’enveloppe fiscale, se distingue des autres enveloppes par plusieurs caractéristiques :

  • une stratégie d’investissement flexible adaptable à la plupart des objectifs d’épargne (dont préparer sa retraite) ;
  • un capital disponible à tout moment (sauf pour certaines assurances-vie prévoyant un blocage de l’épargne) ;
  • une fiscalité à la sortie avantageuse après 8 ans ;
  • des gains seulement imposables lors d’un rachat (retrait) ;
  • un cadre fiscal avantageux pour la transmission du capital en cas de décès de l’assuré grâce à la clause bénéficiaire.

Conseil de Nalo : À noter qu’à l’exception d’une assurance-vie investie en fonds euros, les supports proposés dans une assurance-vie en unité de compte ne sont pas garantis contre la perte. Leurs valeurs sont soumises aux fluctuations des marchés financiers. Cela implique que l’encours de votre assurance-vie peut afficher un résultat négatif, mais les perspectives de gains sont aussi supérieures à celle d’un support sécurisé comme le fonds euros. La stratégie d’investissement en assurance-vie est donc fondamentale pour optimiser vos gains tout en minimisant vos risques de perte.

Lire aussi : Investir dans des unités de compte : est-ce risqué ?

Quel rôle peut jouer l’assurance-vie dans la constitution de votre épargne retraite ?

L’assurance-vie est un contrat d’investissement multi-objectif Elle convient tant pour générer des revenus complémentaires, préparer un achat immobilier ou préparer votre retraite.

En effet, la diversité des supports proposés et les solutions de gestion profilées prévues dans la plupart des contrats d’assurance-vie permettent d’adapter votre stratégie d’investissement en fonction de vos objectifs.

Préparer votre retraite avec une assurance-vie revient à investir sur un horizon très long terme (modulo votre âge et celui de votre départ en retraite) en utilisant généralement le contrat en deux phases distinctes :

  • la phase de constitution de votre capital retraite pendant votre vie active à l’aide de versements ponctuels et de versements réguliers. Le but est de faire fructifier cette épargne un maximum en jouant sur la tendance haussière des marchés à long terme et la capitalisation des intérêts.
  • la phase de retraite où vous effectuer des rachats partiels ou un rachat total de votre assurance-vie pour générer un revenu complémentaire ou réaliser votre projet retraite.

Quels sont les bénéfices de l’assurance-vie à long terme pour votre épargne retraite ? 

Investir à long terme avec une assurance-vie vous offre notamment la possibilité d’adopter la stratégie confortable du lazy investor. Cette stratégie d’investissement consiste à placer votre épargne de manière diversifiée sur des supports risqués (tels que des fonds en actions cotées) pour profiter des tendances de marchés à long terme, en minimisant les arbitrages. 

En effet, si les marchés financiers peuvent être volatiles à court terme (varier à la hausse et à la baisse), l’histoire nous démontre qu’ils sont haussiers à long terme

Certes, les performances passées ne présupposent pas des performances futures, mais il est démontré que le couple rentabilité/risque d’un portefeuille diversifié s’améliore à mesure que l’horizon d’investissement augmente.

Par ailleurs, dès lors que vous n’effectuez pas de rachat avant l’horizon fixé, les gains réalisés sont automatiquement réinvestis. Ce mécanisme communément appelé capitalisation des intérêts permet de démultiplier la performance de votre épargne retraite à mesure que le temps passe.

Ainsi, pour un même niveau de risque, vous augmentez votre potentiel de rentabilité avec une assurance-vie investie dans une optique de long terme pour préparer votre retraite.

Une fois votre retraite atteinte, il est donc fort probable que les gains de vos divers placements représentent une partie substantielle de votre épargne retraite.

Quels sont les avantages de l’assurance-vie pour préparer votre retraite ?

Une assurance-vie permet de déployer une stratégie d’investissement adaptée à votre retraite. Elle présente aussi de nombreux avantages patrimoniaux tels que l’imposition avantageuse de vos gains et, accessoirement, la transmission de votre capital en cas de décès dans un cadre fiscal favorable.

La flexibilité des retraits

Contrairement au PER (Plan d’Épargne Retraite), un contrat dédié à la préparation d’une retraite par capitalisation, l’assurance-vie ne bloque pas votre épargne jusqu’à la retraite.

Bien qu’il soit préférable de se tenir à l’horizon initialement fixé, vous pouvez faire preuve d’opportunisme et utiliser tout ou partie de l’épargne de votre assurance-vie pour réaliser un autre investissement en accord avec votre retraite :

  • acheter votre résidence principale ;
  • réaliser un investissement locatif pour générer des revenus passifs ;
  • défiscaliser vos revenus en réinvestissant dans un PER…

Bref, cette flexibilité de sortie en assurance-vie peut être intéressante dès lors qu’elle est envisagée en toute lucidité dans le but de mieux préparer votre retraite.

Lire aussi : PER ou assurance-vie : quel placement choisir pour sa retraite ?

Conseil de Nalo : Si vous préférez générer des revenus jusqu’à votre mort avec l’encours de votre assurance-vie, vous pouvez envisager une sortie en rente viagère à la place d’une sortie en capital.

Des avantages fiscaux à la sortie

L’avantage majeur de l’assurance-vie réside dans sa fiscalité favorable sur les rachats : 

  • L’impôt est dû exclusivement à l’occasion des rachats : vous pouvez donc faire fructifier votre épargne retraite dans une assurance-vie pendant toute votre vie active sans payer le moindre impôt.
  • Pour les rachats avant 8 ans : la part des gains est imposée à la flat tax de 30 % (dont 17,2 % de prélèvements sociaux). 
  • Pour les rachats après 8 ans : la part des gains est imposable à un taux préférentiel de 24,7 % (dont 17,2 % de prélèvements sociaux) pour la part des versements inférieure à 150 000 euros (flat tax de 30 % pour la partie supérieure) après application d’un abattement de 4 600 euros (9 200 euros).

Lire aussi : Imposition et assurance-vie

Conseil de Nalo : L’abattement de 4 600 euros est particulièrement intéressant pour vous verser des compléments de revenu à votre retraite. Vous pouvez par exemple vous attribuer une rente de ce montant chaque année, sans avoir à payer d’impôt. 

Protéger vos proches grâce à la clause bénéficiaire

En plus de préparer votre retraite, l’assurance-vie vous offre la possibilité de poursuivre un objectif secondaire : transmettre votre capital en cas de décès dans des conditions fiscales très avantageuses.

En effet, il se peut finalement qu’une fois l’âge de la retraite atteint, vous préfériez conserver l’épargne de votre assurance-vie pour la transmettre à vos héritiers ou d’autres bénéficiaires désignés.

Dans ce cas, les sommes transmises échappent aux règles fiscales de la succession de droit commun : 

  • Pour les versements réalisés avant vos 70 ans : chaque bénéficiaire bénéficie d’un abattement de 152 500 euros, la partie supérieure est imposée au taux de 20 % jusqu’à 700 000 euros puis 31,25 % au-delà ;
  • Pour les versements réalisés après vos 70 ans : un abattement de 30 500 euros commun à tous les bénéficiaires est appliqué. Le reliquat est ensuite soumis au droit de succession selon les liens de filiation entretenus avec le défunt.

Exemple de stratégie pour votre retraite avec une assurance-vie en protégeant vos proches

Ainsi, avec l’assurance-vie, il est possible de cumuler deux objectifs : préparer sa retraite et protéger ses proches. Voici un exemple de stratégie que vous pouvez adopter pour poursuivre ces objectifs simultanément.

Constitution du capital pendant la vie active et écrêtage des plus-values à la retraite

Vous pouvez diviser l’utilisation de votre assurance-vie en plusieurs phases : 

  • La phase de constitution : Le but est de faire fructifier un maximum votre capital sur le long terme pendant votre vie active en l’alimentant régulièrement avec des versements. À ces fins, votre portefeuille est principalement investi dans des actifs risqués, mais proposant un potentiel de performance élevée (actions cotées) ;
  • La phase de retraite : Vous changez l’allocation des supports de votre assurance-vie, pour un profil beaucoup moins risqué. Selon votre appétence au risque, vous pouvez néanmoins conserver une partie de votre portefeuille sur des actifs risqués pour générer de la performance.
  • La phase d’écrêtage des plus-values : Au lieu de faire croître votre capital, vous écrêtez les plus-values de vos supports à faible risque (fonds euros, fonds monétaire, fonds obligataires…). Cela signifie que vous rachetez seulement les gains annuels tout en maintenant la valeur de votre capital. Vous vous versez donc une sorte de rente via votre assurance-vie (en bénéficiant de l’abattement de 4 600 euros chaque année) tout en conservant votre capital.
  • La phase de transmission : à votre décès, le capital de votre assurance-vie est transmis aux bénéficiaires désignés dans les conditions fiscales exposées.

La clause de bénéficiaire démembrée

En présence d’un conjoint, vous pouvez mettre en place une clause bénéficiaire démembrée à son profit. Cette méthode consiste à transmettre l’usufruit du capital décès de votre assurance-vie à votre conjoint et la nue-propriété à des bénéficiaires désignés.

Cela permet de protéger votre conjoint tout en faisant profiter à vos bénéficiaires des avantages fiscaux de la transmission de l’assurance-vie en cas de décès.

Lire aussi : Assurance-vie : qu’est-ce qu’une clause bénéficiaire démembrée ?

Comment optimiser la performance de votre épargne retraite avec une assurance-vie ?

L’assurance est un contrat d’investissement permettant d’investir dans une variété plus ou moins large de supports (selon le contrat). Une bonne assurance-vie doit vous proposer un panel suffisamment diversifié de support pour optimiser le couple rentabilité risque de votre épargne.

De plus, pour optimiser votre performance, le contrat et le support doivent être peu coûteux en frais.

Un profil d’investissement adapté à un horizon à long terme

Dès lors que vous souhaitez préparer votre retraite avec une assurance-vie, il vous faudra un profil d’investissement adapté. D’emblée, vous pouvez écarter l’assurance-vie fonds euros qui ne propose pas une performance suffisamment élevée pour battre l’inflation à long terme.

Lire aussi : Unités de compte et fonds en euros : comment choisir ?

Il est préférable alors de vous orienter vers une assurance-vie multisupport, proposant un large panel de solutions de placement.

Par ailleurs, nous vous recommandons une assurance-vie proposant une gestion profilée de votre épargne. En fonction de vos objectifs et de votre horizon, votre gestionnaire vous propose un portefeuille d’investissement optimal.

Par exemple, chez Nalo, nous proposons un profil d’investissement en assurance-vie dédié à la retraite. Il est conçu pour générer de la performance sur le long terme avec une allocation diversifiée sur un large panel d’actions d’entreprises issues du monde entier.

La sécurisation progressive du capital retraite

Si sur un horizon long vous pouvez vous permettre de prendre des risques, une fois l’âge de la retraite atteint, mieux vaut sécuriser votre capital.

Un bon contrat d’assurance-vie vous permet de faire basculer vos supports risqués vers des supports sécurisés à mesure que l’horizon de votre retraite approche.

Des frais de gestion réduits

Les frais de gestion en assurance-vie peuvent représenter une charge importante sur une longue période. Il en va de même pour les frais sur les supports.

Optimiser la performance de votre épargne retraite implique alors de choisir un contrat d’assurance-vie :

  • optimisé en frais de gestion et ne pratiquant pas de frais cachés ou annexes (tels que des frais sur versement ou des frais de sortie)
  • avec des supports aux frais de gestion faible tels que des ETF (ou trackers).

L’assurance-vie de Nalo combine ETF et gestion pilotée de l’épargne par un robo advisor pour vous proposer l’un des contrats les moins chers du marché sans pour autant lésiner sur la qualité de notre accompagnement !

Lire aussi : Quel est le meilleur placement pour votre retraite ?

Quelles alternatives à l’assurance-vie pour préparer votre retraite ?

L’assurance-vie est certainement le seul contrat d’investissement alliant flexibilité des rachats et accompagnement dans la gestion à votre épargne.

Toutefois, il existe d’autres alternatives intéressantes qui peuvent venir en complément ou en substitution.

Le PER (Plan d’Épargne Retraite) par exemple est un contrat dédié à la retraite par capitalisation vous permettant d’investir dans des conditions similaires à l’assurance-vie et de défiscaliser vos versements. Néanmoins, votre épargne sera bloquée jusqu’à la retraite et la fiscalité peut laisser à désirer si vous avez déduit fiscalement vos versements.

L’immobilier peut aussi être une solution intéressante pour préparer votre retraite, mais cette approche implique des connaissances et des compétences spécifiques, ainsi que du temps libre pour assurer la gestion immobilière.

Lire aussi : Le PER convient-il à tous les profils d’investisseurs ?

En conclusion, la plupart des solutions d’épargne retraite ont leurs avantages et inconvénients, l’idée est de choisir l’option la plus adaptée à votre profil. L’assurance-vie a le mérite d’offrir une bonne flexibilité vous offrant l’opportunité de changer votre stratégie d’investissement en cas de besoin !

Vous souhaitez investir ?

Obtenez une recommandation en quelques clics puis souscrivez en ligne.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Fullnote moyenne 5/51 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire