Assurance-vie et PER : deux produits complémentaires pour bien préparer la retraite

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

per et assurance vie

L’essentiel :

L’assurance-vie et le PER sont tous les deux des placements avantageux sur le plan fiscal.
L’assurance-vie et le PER n’offrent pas la même disponibilité de l’épargne.
L’assurance-vie et le PER sont des placements complémentaires.

Assurance-vie et PER : deux solutions pertinentes pour préparer la retraite

Il n’est jamais trop tôt (ni trop tard) pour préparer sa retraite. Du moins pour essayer de la rendre plus confortable financièrement. L’assurance-vie reste un outil très pertinent en la matière : il est d’ailleurs toujours autant plébiscité par les Français. Néanmoins, ce placement n’est pas forcément dédié à l’épargne pour la retraite : vous pouvez débloquer à tout moment votre argent pour monter un projet professionnel ou financer les études de vos enfants par exemple. Afin de réellement favoriser l’intérêt des Français pour l’épargne retraite, le gouvernement a lancé depuis octobre 2019 le Plan d’Epargne Retraite (PER), qui remplace les PERP, Préfon, PERCO, et autres contrats Madelin, et propose des avantages fiscaux.

Assurance-vie et PER : un fonctionnement similaire

La plupart des PER sont gérés par des compagnies d’assurance, tout comme les contrats d’assurance-vie. Ainsi dans les deux cas, le fonctionnement est similaire : vous alimentez votre support d’épargne avec des versements d’argent, qui est réinvesti dans des fonds euros, peu risqués mais peu rémunérateurs, et/ou en unités de compte (actions, obligations, etc.) plus risquées mais potentiellement plus rentables en fonction de votre profil de risque et de votre horizon de placement.

Assurance-vie et PER : la disponibilité des fonds diffère

L’assurance vie est un produit d’épargne liquide : vous pouvez retirer tout ou partie de votre argent placé à tout moment, sur simple demande.

Tandis que le PER, comme son nom l’indique, est un produit dédié à la retraite. En principe, les fonds sont bloqués jusqu’au départ à la retraite, dans le but de compléter sa pension de retraite. À la retraite, le souscripteur peut décider de sortir soit en rente, en capital (en une ou plusieurs fois) ou de mixer à la fois une rente et un capital.

À noter
Quelques exceptions permettent le déblocage anticipé des fonds sur un PER :
– le décès du conjoint marié ou du partenaire de Pacs,
– l’invalidité de l’assuré, du conjoint marié, du partenaire pacsé ou d’un enfant
– Le surendettement
– l’expiration des droits aux allocations-chômage
– la cessation d’une activité non salariée à la suite d’une liquidation judiciaire.
Il est possible de débloquer les fonds d’un PER avant la retraite pour acquérir sa résidence principale.

Assurance-vie et PER : des avantages fiscaux différents


L’avantage majeur du PER réside dans sa fiscalité à l’entrée : les versements volontaires sont déductibles des revenus imposables. En outre, dans le cas du PER, tant que le capital est bloqué, les gains ne sont pas fiscalisés. Deux atouts majeurs que ne procure par l’assurance-vie.

Bon à savoir : la déduction fiscale des versements d’argent sur un PER ne peut excéder 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass) de l’année précédente ou, si la formule est plus avantageuse, 10 % des revenus de l’année précédente dans la limite de huit fois le Pass de l’année précédente.

En revanche, la fiscalité à la sortie est plus favorable à l’assurance-vie, car seuls les intérêts et les plus-values sont imposables, et non le capital. C’est d’autant plus le cas si le contrat d’assurance-vie a plus de huit ans : la partie imposable ne sera pas soumise à l’impôt sur les revenus (jusqu’à une certaine somme). Au contraire, les sommes versées dans un PER sont imposées au barème de l’impôt sur le revenu et les produits (intérêts, plus-value) sont taxés à hauteur de 30%. Ce, quelle que soit la durée du contrat lorsque les versements ont été déduits des revenus imposables à l’entrée.

Alors, comment choisir entre le PER et l’assurance-vie ?

L’assurance vie et le PER présentent des niveaux de souplesse et des avantages fiscaux bien différents. Plutôt que de choisir entre les deux placements, il est bien plus judicieux de les considérer comme des produits d’épargne complémentaires. La pondération entre les deux dépendra de nombreux facteurs : votre âge, votre situation familiale et professionnelle, vos projets, votre niveau de confort financier… Par exemple, un quarantenaire très fortement imposé et dont le besoin de liquidités immédiates n’est pas important a tout intérêt à faire pencher la balance vers le PER.

Nalo vous aide à préparer votre retraite

Nalo vous propose une assurance-vie et un PER pour vous donner les moyens de préparer une retraite sereine.

Pour choisir le produit le plus adapté à votre situation et à vos objectifs vous pouvez effectuer une simulation ou vous faire accompagner par un de nos conseillers.

Si vous êtes soumis à un taux marginal d’imposition (TMI) élevé, le PER Nalo est un excellent moyen de constituer une épargne de long terme tout en bénéficiant d’un avantage fiscal intéressant.

En adhérant au PER Nalo, vous bénéficiez du seul Plan épargne retraite sur mesure, qui investit votre argent non pas selon un profil type (prudent, équilibré, défensif), mais en fonction de votre situation, vos préférences et vos objectifs. Vous disposez également de l’accompagnement individuel et haut de gamme de notre équipe de conseillers privés, et cela pour des frais 2 fois inférieurs à ceux de la plupart des acteurs du marché.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Emptynote moyenne 4/56 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire