Investir dans des unités de compte : est-ce risqué ?

Statisticien Économiste, chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie.

Publié le

Temps de lecture :

Unités de compte : quels sont les risques

L’Essentiel

  • Les unités de compte présentent un risque de perte en capital, mais il est possible d’ajuster ce niveau de risque en adaptant son investissement selon  son profil d’investisseur et selon ce que l’on prévoit à terme de faire de l’argent investi.
  • Sur le long terme, le niveau de risque des unités de compte diminue fortement.
  • Détenir des unités de compte dans son assurance-vie permet de se protéger du risque inflationniste propre aux fonds en euros.

Affectés directement par la baisse des rendements de leur assurance-vie monosupport, de plus en plus d’épargnants envisagent de se tourner vers des contrats multisupports afin de profiter des meilleurs rendements offerts par les fonds en unités de compte. Mais en étudiant cette opportunité de placement attractive, surgit tôt ou tard la question du risque associé à ce type de supports. 

Afin de vous guider dans votre réflexion, voici donc quelques informations pratiques pour comprendre et apprivoiser les risques associés aux investissements en unités de compte.

Le risque relatif des unités de compte

Contrairement aux fonds en euros, les fonds en unités de compte présentent un risque de perte en capital, puisque l’assureur s’engage à garantir un nombre d’unités de compte, sans pour autant garantir leur valorisation en euros (amenée à évoluer au gré des fluctuations des marchés). Les risques d’un investissement en actions et les risques d’un investissement en obligations se retrouvent donc partiellement dans les investissements en unités de compte.

Le niveau de risque des unités de compte n’en demeure pas moins très relatif.

Des niveaux de risque divers

Si toute unité de compte présente un risque de perte en capital, ce niveau de risque peut varier fortement d’une unité de compte à l’autre. En effet, une unité de compte attachée à un fonds en actions sera en règle générale plus volatile qu’une unité de compte attachée à un fonds obligataire, qui sera elle-même plus volatile qu’une unité de compte attachée à un fonds monétaire.

Tout dépend donc de la composition de l’Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) dont vous acquérez une part. Mais également, de la façon dont vous pondérerez les différentes unités de compte au sein même de votre portefeuille d’investissement.

Une disparition du risque à long terme

Le niveau de risque d’une unité de compte dépend également de l’adéquation de votre horizon d’investissement avec le support d’investissement choisi. En effet, si une unité de compte en actions présente un risque à court terme en raison de sa volatilité, la tendance de fond haussière de cette classe d’actif permet en revanche de faire disparaître ce risque de perte en capital à long terme.

Ainsi, plus votre horizon d’investissement sera éloigné, plus vous pourrez tolérer la volatilité de court terme des unités de compte ; d’où l’intérêt de définir vos objectifs d’investissement avec précision afin de choisir la meilleure allocation !

A savoir

Les fonds euros sont eux aussi soumis à un risque : le risque inflationniste. 

Le risque inflationniste se matérialise lorsque le rendement de votre placement est inférieur au rythme de l’inflation (c’est-à-dire à l’augmentation des prix des biens et services). Dans une telle situation, votre capital financier stagne ou progresse, et pourtant, son pouvoir d’achat diminue…

Or, avec des rendements historiquement bas en 2020, vos contrats monosupports en fonds euros subissent actuellement de plein fouet ce risque inflationniste (contrairement aux placements en unités de compte, mieux protégés contre cet aléa).

Limiter le risque d’un portefeuille en unités de compte

Plusieurs mécanismes simples vous permettent de contrôler l’exposition au risque de vos investissements en unités de compte en adoptant la bonne composition de portefeuille. Si vous choisissez une gestion sous mandat, ce sont des professionnels qui bâtiront votre portefeuille d’investissement pour vous.

1. Choisir un investissement en accord avec votre profil

Votre profil d’investisseur et vos objectifs personnels sont des contraintes dont vous devez tenir compte au moment de choisir entre fonds en euros et unités de compte. Tout assureur digne de confiance commencera donc par se renseigner sur votre situation personnelle avant de vous proposer une solution d’investissement en unités de compte en accord avec la réalisation de votre projet (préparation de la retraite, futur achat immobilier, succession, etc.).

Schématiquement, plus votre horizon de placement est lointain, plus votre portefeuille pourra contenir une part importante d’unités de compte, et notamment d’actions. Si votre horizon est court, les unités de compte seront en revanche moins nombreuses et équitablement réparties entre actions et obligations.

Ainsi, chez Nalo, un projet épargne de précaution contient principalement du fonds en euros garanti et une faible part d’obligations. Il ne contient pas d’actions.

Vous souhaitez investir ?

Obtenez un conseil personnalisé en quelques clics.
Démarrer une simulation

2. S’appuyer sur les avantages d’une diversification avisée

S’il n’est par définition pas possible d’obtenir un rendement supérieur aux placements sans risque sans prise de risque, il est en revanche possible d’optimiser le couple rendement/risque de ses placements en unités de compte.

Une bonne diversification permet en effet de supprimer le risque spécifique (propre à un investissement donné) pour n’avoir à supporter que le risque systématique (commun à l’ensemble du marché). Il s’agit donc d’investir sur un maximum de  supports plutôt que de jeter son dévolu sur quelques actions de votre connaissance.

A lire aussi

Comment la diversification réduit le risque sans réduire le rendement

3. Protéger son capital au fur et à mesure

Enfin, il vous est également possible de sécuriser progressivement votre épargne en unités de compte afin de ne pas la voir s’évaporer au moment où vous en aurez le plus besoin.

Qu’il s’agisse de financer les études de vos enfants ou de préparer votre retraite, l’option de sécurisation progressive et personnalisée proposée par Nalo vous permet de contrôler et de réduire l’exposition de vos placements au fur et à mesure que votre horizon d’investissement se rapproche. Concrètement, votre part d’unités de compte diminuera progressivement dans le temps au profit de fonds euros garantis, de façon automatique.

A lire aussi

Qu’est ce que la sécurisation progressive ?

Ce que Nalo fait pour vous

Vous l’aurez compris, investir en unités de compte présente un risque de perte en capital comme pour tout investissement proposant une perspective de gain supérieure au taux sans risque. Néanmoins, un investissement éclairé réalisé auprès d’un assureur de confiance vous permettra de contrôler finement votre niveau d’exposition au risque afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Nalo vous propose une assurance-vie pilotée dont l’allocation dépend directement de votre situation patrimoniale et de vos objectifs financiers. Que vous souhaitiez acquérir un bien immobilier, faire fructifier votre capital ou préparer votre retraite, nous vous proposons un contrat multisupport sur-mesure composé de fonds indiciels en actions, de fonds indiciels en obligations et de fonds en euros. Notre simulation en ligne gratuite vous permettra de définir votre profil d’investisseur et de simuler votre placement en quelques clics seulement.

Vous souhaitez investir ?

Obtenez une recommandation en quelques clics puis souscrivez en ligne.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Emptynote moyenne 4/51 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire