PER : comment ça marche ?

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

PER comment ça marche

L’essentiel :

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est un placement d’épargne pour la retraite.
Il permet de se préparer un complément de revenus pour la retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.
Il existe plusieurs types de PER.

Qu’est-ce que le Plan d’Epargne Retraite (PER) ?

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est un placement relativement récent. Institué par la Loi Pacte en 2019, il vise à simplifier l’épargne retraite à destination des particuliers, en regroupant tous les anciens dispositifs d’épargne retraite (PER Entreprise, article 83, PERCO, PERP, Madelin Retraite) en un dispositif unique. Bien évidemment, la Loi Pacte a permis la transférabilité des sommes placées sur ces dispositifs vers le nouveau PER. Avec pour avantage d’harmoniser l’épargne et d’en simplifier la gestion. 

L’avantage principal du PER est qu’il offre une fiscalité intéressante pour inciter à l’épargne retraite. Lors des versements, il est possible de choisir la déductibilité des sommes versées de son impôt sur le revenu si on est fortement imposé. Dans le cas contraire, l’avantage fiscal sera intéressant à la sortie, après le départ à la retraite, lorsque les revenus auront baissé.

Lors du déblocage du plan, l’épargnant peut choisir de recevoir ses placements soit sous la forme d’une rente, soit sous la forme d’un capital ou les deux. Si l’argent est normalement bloqué jusqu’au départ à la retraite du bénéficiaire, il est possible de retirer l’argent dans des cas précis, comme l’achat de sa résidence principale ou encore lors du décès du conjoint ou encore suite à une expiration des droits à l’allocation-chômage. 

PER, pour qui ?

Bien que simplifié, le PER se présente en trois sous-catégories. Ainsi, le PER individuel qui s’adresse à tous, sans condition d’âge ou de situation professionnelle. Le PER collectif (PERCOL) est quant à lui un PER entreprise, ouvert à tous les salariés mais non obligatoire. Il est alimenté par l’épargne salariale : intéressement, participation, abondement, etc. Enfin, le PER Obligatoire (PERO) est un PER entreprise ouvert uniquement à certains salariés, le plus souvent à haut potentiel, en vue de les fidéliser. Il est alors alimenté par les versements obligatoires de l’entreprise ou des salariés. 

PER, à partir de quand ?

Il n’y a pas d’âge pour ouvrir un PER, c’est un placement qui présente des avantages. Le PER est flexible. C’est l’épargnant qui choisit s’il place son argent sur des fonds en euros, des unités de compte, s’il gère librement son PER ou s’il fait le choix de la gestion pilotée. Avec dernière formule, plus l’âge de la retraite sera éloigné, plus l’épargne sera investie sur des fonds rémunérateurs mais risqués. Au contraire, à l’approche de la retraite, votre épargne sera davantage placée sur des fonds garantis ou davantage sécurisés.

Peut-on avoir plusieurs PER ?

Sans nul doute, le PER est attrayant. Encore plus quand on sait qu’il est possible d’ouvrir plusieurs PER. Une même personne peut ainsi placer son argent dans un PER individuel, dans un PER entreprise et même d’avoir plusieurs PER individuels et plusieurs PER d’entreprise. Le législateur n’a fixé aucun seuil. Seule limite : les plafonds de l’enveloppe globale de déduction fiscale sont communs et non cumulables. Une fiscalité qui dépend du PER, des modalités d’entrée et de sortie du plan ou encore de l’origine des versements.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Fullnote moyenne 5/51 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire