PEL ou assurance-vie : quel est le meilleur choix pour votre épargne en 2024 ?

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

PEL ou assurance-vie

Face à cette question cruciale, il est essentiel de comprendre que ces deux produits d’épargne diffèrent considérablement dans leurs objectifs et avantages. Dans cet article détaillé, nous explorons en profondeur les caractéristiques uniques du plan d’épargne logement et de l’Assurance-Vie, offrant une comparaison éclairée pour vous aider à prendre une décision informée. Que vous visiez la préparation de votre retraite, l’achat immobilier, ou la maximisation de votre rendement à long terme, découvrez les critères essentiels pour choisir le placement le plus adapté à vos objectifs d’investissement spécifiques.

Comprendre le PEL et l’assurance-vie

Le plan d’épargne logement et l’assurance-vie ont au moins un point commun. Tous deux sont catégorisés comme des placements d’épargne à long terme. Toutefois, ils ne remplissent pas les mêmes fonctions dans la stratégie patrimoniale de l’épargnant.

Principes de base du PEL

Le plan d’épargne logement est un compte épargne réglementé. Conçu pour se créer une épargne qui permet d’obtenir un prêt à un taux avantageux, le PEL peut être utilisé pour :

  • financer l’acquisition d’un bien immobilier
  • engager des travaux de rénovation d’une résidence principale, secondaire ou de tourisme.

Fonctionnement de l’assurance-vie

Bien connu des épargnants, le contrat d’assurance-vie est un produit d’épargne intéressant lorsque l’épargnant souhaite financer un projet ou préparer son avenir. L’assurance-vie est souvent le produit privilégié par les Français, car elle présente une fiscalité avantageuse.

Pour rappel, l’assurance-vie est un contrat passé entre l’épargnant et l’assureur. Ce dernier s’engage à verser une rente ou un capital à l’assuré en échange de versements, réguliers ou non, sur le contrat. Il existe plusieurs types de contrat d’assurance-vie, ce qui en fait à la fois un placement flexible et complexe :

  • les contrats monosupport : l’épargne est investie sur des fonds en euros, produits sans risque offrant une sécurité du capital non-négligeable.
  • les contrats multisupport : l’épargne est investie à la fois sur des produits sans risque et sur des produits en unités de compte (UC), étroitement liés à la Bourse. Ces investissements sont plus risqués et le capital n’est pas garanti en cas de perte.

Avantages et inconvénients

Le PEL n’exclut pas l’assurance-vie et vice-versa. Un épargnant peut à la fois détenir un plan d’épargne logement et une assurance-vie. Toutefois, il convient de bien connaître les avantages et les limites de chaque produit pour placer intelligemment son épargne.

Avantages du plan d’épargne logement

Ce type de placement présente plusieurs atouts pour un épargnant qui ne souhaite pas prendre de risques.

  • Il permet de faire fructifier l’épargne placée grâce aux intérêts produits.
  • Le taux de rémunération est fixe et donc connu dès la souscription.
  • Le capital d’un PEL est sécurisé puisqu’il s’agit d’un produit réglementé.
  • Aucun frais supplémentaire, ni frais de dossier.

L’avantage principal du plan d’épargne logement reste l’accès à un prêt immobilier à taux préférentiel.

Avantages de l’assurance-vie

En 2022, l’encours de l’assurance-vie représentait 33 % du patrimoine financier des épargnants français selon la Banque de France. Si le contrat d’assurance-vie rencontre autant de succès auprès des Français, c’est pour les nombreux avantages qu’il offre. Parmi les avantages qui séduisent, on peut citer :

Limites du PEL et de l’assurance-vie

L’assurance-vie, tout comme le plan d’épargne logement, possède des limites et ne convient pas à tous les profils d’épargnants.

Ce placement présente deux inconvénients majeurs : le plafond du capital à 61 200 € du PEL et la limite de versements dans le temps fixée à 10 ans. À cela, s’ajoute aussi le fait que les intérêts ne sont plus défiscalisés et qu’il est impossible de détenir plusieurs plans d’épargne logement. Enfin, tout retrait effectué sur un PEL avant l’échéance fixée à 4 ans entraîne sa clôture automatique.

L’assurance-vie, malgré son succès, reste un placement risqué qui présente des taux de rendement moins attrayants ces dernières années. Si vous souhaitez faire fructifier votre argent et obtenir des gains élevés, il faudra privilégier des supports plus risqués. Qui dit rendements financiers, dits choix stratégiques et aussi gestion. L’assurance-vie comporte des frais de dossier et de gestion qu’il convient de prendre en compte au moment de faire votre choix. De plus, il est conseillé de conserver son capital pendant au moins 8 ans pour bénéficier de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie. À noter que les retraits d’un contrat d’assurance-vie, bien que possible à tout moment, ne sont pas immédiats.

Critères de choix entre plan d’épargne logement et assurance-vie

Le choix du type de placement dépend du profil de l’épargnant et de ses objectifs d’investissement.

Objectifs financiers et horizons de placement

Dans le cadre d’une stratégie patrimoniale optimisée, vous avez tout intérêt à choisir les produits d’épargne adaptés à vos objectifs et à vos horizons de placement. Le PEL est un produit conçu spécifiquement pour les épargnants qui souhaitent constituer leur apport personnel en vue d’un achat immobilier. L’objectif est clair. Attention, il est également possible d’ouvrir un plan d’épargne logement dans le seul but d’épargner sans volonté d’investir dans l’immobilier ensuite. Mais dans ce cas, le PEL ne sera pas optimisé.

En revanche, le contrat d’assurance-vie s’envisage dans une stratégie d’épargne à long terme. Il s’agit d’un placement parfait pour protéger ses proches ou préparer sa retraite. Il constitue également un levier intéressant pour les épargnants qui souhaitent optimiser la transmission de leur patrimoine financier.

Profils de risque et flexibilité

Le PEL s’adresse aux épargnants qui veulent faire fructifier leur argent sans risque de perte. De plus, la date d’indisponibilité de 4 ans fait du plan d’épargne logement un placement peu flexible. Mais cette durée de blocage permet aussi aux épargnants peu réguliers dans leurs versements d’accumuler une épargne. Il s’agit donc d’un bon compromis entre les livrets d’épargne et l’assurance-vie.

La multiplicité des supports d’investissement (en fonds euros ou unités de compte) de l’assurance-vie offre de nombreuses possibilités quels que soient votre profil et vos attentes. En effet, les contrats multisupports permettent notamment de faire fructifier votre épargne tout en sécurisant une partie de votre capital. Les épargnants aguerris, en quête de rendements, trouveront également, dans l’assurance-vie, des supports adéquats pour leur stratégie patrimoniale.

Conseils pour optimiser votre épargne

Assurance-vie ou PEL, en fonction du placement choisi, l’épargnant doit adopter une stratégie d’épargne adaptée. Pour ce faire, les conseillers Nalo vous accompagnent afin de concevoir une stratégie personnalisée.

Stratégies d’épargne avec le plan d’épargne logement

Vous envisagez d’épargner à moyen terme et, peut-être, d’investir dans l’immobilier ? Le plan d’épargne logement est le placement fait pour vous. Il vous permet d’épargner afin de vous constituer un capital suffisamment important pour réaliser votre projet.

À noter : les intérêts étant versés annuellement, pensez à alimenter régulièrement ce type de placement pour faire fructifier votre capital et ainsi augmenter votre capacité d’emprunt au moment de décrocher un prêt immobilier.

Maximiser les rendements avec l’assurance-vie

L’assurance-vie est un bon moyen de vous constituer un complément de revenus ou de retraite. En effet, les rendements issus de vos investissements vous permettent de gonfler progressivement votre capital. Il s’agit d’un cercle vertueux qui vous permet d’augmenter votre patrimoine financier à long terme tout en profitant d’une fiscalité avantageuse.

Perspectives futures : PEL et assurance-vie en 2024

Face aux turbulences économiques actuelles, le Plan d’Épargne Logement avec son taux d’intérêt fixe peut apparaître comme une option séduisante, surtout en comparaison avec l’assurance-vie, qui semble connaître une période moins favorable. Cependant, il est crucial de considérer ces placements dans une perspective de moyen à long terme.

L’assurance-vie, en particulier, brille par sa performance sur une durée étendue. Bien que les fluctuations à court terme puissent affecter sa rentabilité, ce véhicule d’investissement est conçu pour surmonter les aléas du marché et offrir des rendements substantiels sur le long terme. En effet, l’assurance-vie bénéficie d’une gestion diversifiée et d’une fiscalité allégée après 8 ans, ce qui en fait un outil particulièrement efficace pour une stratégie patrimoniale durable.

Il est important de ne pas se laisser influencer uniquement par la situation économique immédiate lors de la sélection d’un produit d’épargne. Les caractéristiques uniques de l’assurance-vie, telles que la possibilité de diversifier les investissements entre différents supports (fonds en euros, unités de compte, etc.), la flexibilité des versements et la planification successorale avantageuse, la rendent particulièrement adaptée pour ceux qui envisagent leur avenir financier sur le moyen et long terme.

Évolutions réglementaires et impact sur le PEL et l’assurance-vie

La loi de finances de 2018 est venue chambouler les règles fiscales qui s’appliquent au PEL et à l’assurance-vie. Cette réforme fiscale a introduit la « flat tax » pour les contrats d’assurance-vie.

Côté PEL, elle a supprimé la prime d’Etat et fiscaliser les intérêts. En effet, avant 2018, les intérêts d’un plan d’épargne logement n’étaient pas soumis à l’impôt sur le revenu. Ces ajustements ont contribué à la perte d’intérêt des épargnants pour le PEL et l’assurance-vie.

Tendances du marché et conseils d’investissement

Récemment, avec la réforme des retraites et l’envolée inflationniste, l’importance d’épargner a refait surface. Bien que concurrencée par le PER, l’assurance-vie reste une option intéressante pour contribuer activement à la préparation de sa retraite. Le PEL, quant à lui, retrouve un intérêt particulier auprès des jeunes. Selon la Banque de France, 23 % de l’encours de ce placement est détenu par les moins de 35 ans. La hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers en fait désormais un placement intéressant pour les investisseurs immobiliers. Assurance-vie ou PEL, à vous de définir vos besoins pour constituer votre patrimoine.

Conclusion

En somme, bien que le PEL puisse offrir une sécurité et une prévisibilité immédiates, l’assurance-vie se distingue comme une solution robuste et potentiellement plus rémunératrice pour les investisseurs qui adoptent une vision à plus long terme. C’est un choix stratégique pour ceux qui cherchent à maximiser leur épargne tout en bénéficiant d’une flexibilité et d’avantages fiscaux sur la durée.

Vous souhaitez investir ?

Obtenez une recommandation en quelques clics puis souscrivez en ligne.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Fullnote moyenne 5/51 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire