Comment épargner pour ses enfants ?

Epargner pour ses enfants - Nalo
  • Épargner pour ses enfants est une décision importante qui doit être bien préparée ;
  • Que ce soit pour financer leurs études ou bien anticiper une donation ou votre succession, investir pour ses enfants s’envisage sur le long terme ;
  • L’assurance-vie est un placement financier incontournable pour investir à long terme ;
  • Nalo vous propose une assurance-vie adaptée à vos projets et minimise le risque au fil du temps grâce à la sécurisation progressive

Peu importe la raison, pour mettre toutes les chances du côté de vos enfants et essayer de les soutenir tout au long de leur vie, il est utile de constituer une épargne. Vous attendez un heureux événement bientôt ? Vos enfants sont plus grands et vous souhaitez les aider financièrement dans leurs projets ? Vous voulez préparer votre succession ? Voyons pourquoi épargner pour ses enfants, et comment faire.

Investir pour ses enfants, c’est préparer l’avenir

Placer de l’argent pour préparer l’avenir de ses enfants est un geste important. On pense d’abord à les aider pendant la première partie de leur vie pour les études, les passions, un voyage, l’achat d’une voiture ou d’un appartement, etc., mais s’ils sont déjà plus âgés, vous pouvez aussi envisager une donation ou prévoir votre succession.

Quel que soit votre projet, épargner pour ses enfants se prépare. D’ailleurs, constituer un capital le plus tôt possible permet de réduire l’effort d’épargne sur le long terme. L’objectif est de faire fructifier cet argent et qu’il soit disponible au moment souhaité.

Faut-il donc privilégier les placements sans risques ? La réponse est non. Les livrets garantis ne rapportent plus rien, pire, avec une inflation plus élevée que les taux d’intérêt, vos avoirs diminuent avec le temps. Bien sûr, pour un enfant qui entre dans l’adolescence, on pourra ouvrir un Livret jeune (à partir de 12 ans, 1 à 2 % de rendement par an), afin qu’il apprenne à gérer son argent de poche et développe son autonomie.Dans les autres cas, investir pour ses enfants doit s’envisager sur le long terme. Pensez qu’il faudra environ 20 ans avant qu’un nouveau-né soit en âge d’en profiter, et même plus longtemps si vous épargnez dans l’objectif de préparer une donation ou votre succession. Ce serait donc absurde de placer de l’argent sur ces supports.

Choisir l’assurance-vie pour l’épargne de ses enfants

L’assurance-vie est un placement financier incontournable pour constituer une épargne sur le long terme. Avec un des meilleurs couple rendement-risque, l’assurance-vie multisupports permet d’investir à la fois sur des fonds en euro (capital garanti), et sur des fonds en unités de compte (actions de sociétés, ETF, obligations, SCPI, fonds d’investissement, etc.) plus risquées, car le capital n’est pas garanti, mais avec une meilleure espérance de rendement.

De plus, investir sur des actions cotées à travers l’assurance-vie présente peu de risques, à condition de se fixer un horizon à long terme. En bourse, la patience est gage de réussite. Même si les marchés connaissent épisodiquement de fortes baisses, miser sur le long terme permet de profiter de la tendance haussière de la bourse sur les longues périodes.

Prenons un exemple : si vous placez 50 € par mois pendant 20 ans à un rendement de 0,5 % (taux du Livret A en 2020), vous obtiendrez un capital de 12 650 €. Si vous choisissez d’investir la même chose sur un placement en actions à 6 % en moyenne par an, cela vous rapportera 23 395 €. La différence n’est pas négligeable.

L’assurance-vie est un support souple, qui s’adapte à votre profil, dont les fonds ne sont pas bloqués et qui présente aussi une fiscalité avantageuse :

  • Dans le cas d’un retrait sur une assurance-vie de plus de 8 ans : abattement annuel de 4 600 € sur les intérêts et plus-values (9 200 € pour les couples), totalement exonérés de taxes et impôts ;
  • À votre décès, dans le cadre de votre succession : le capital versé aux bénéficiaires (descendants directs) n’entre pas dans la succession : chaque bénéficiaire est exonéré d’impôts dans la limite de 152 500 €, si vous avez effectué vos versements avant vos 70 ans.

Enfin, sachez qu’il est possible d’ouvrir une assurance-vie au nom de votre enfant pour lui constituer un patrimoine financier propre, dont il choisira l’utilisation à sa majorité. Vous avez aussi la possibilité de créer un projet “Épargner pour mes enfants” au sein de votre contrat d’assurance-vie Nalo Patrimoine.

Nalo accompagne votre famille

Que ce soit dans le cadre d’un projet d’investissement pour vos enfants dès leur naissance, ou pour préparer votre succession, Nalo vous permet de concrétiser vos objectifs via une assurance-vie optimisée. Nous vous conseillons et adaptons notre approche à votre profil personnel et patrimonial.

Grâce à la sécurisation progressive, nous réduisons petit à petit la part de supports risqués au sein de votre portefeuille. Notre objectif est de minimiser le risque dans la dernière partie d’investissement pour assurer une bonne transmission du patrimoine. Ainsi, l’année où vous aurez besoin de l’argent pour vos enfants, le capital sera moins exposé aux variations des unités de compte. Les explications en vidéo :

Nalo vous aide aussi à bien paramétrer votre assurance-vie, notamment pour rédiger la clause bénéficiaire. En effet, toutes les conséquences juridiques et fiscales doivent être envisagées pour être certain qu’au dénouement du contrat, la clause bénéficiaire reflète exactement votre volonté et que l’opération ne soit pas invalidée ou requalifiée. C’est donc un point central à ne pas négliger dans le cadre d’une succession, pour lequel Nalo vous propose son expertise.

N’hésitez pas à faire une simulation d’investissement en ligne, elle est gratuite et sans engagement.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Bompard

Hugo Bompard

Statisticien Économiste, précédemment chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie, Hugo Bompard est Directeur Scientifique de Nalo.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.