Pourquoi et comment ouvrir une assurance-vie à un enfant en 2024 ?

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

ouvrir une assurance vie pour son enfant

L’ouverture d’une assurance-vie pour son enfant est une démarche qui gagne en popularité, et pour de bonnes raisons. Non seulement cela peut servir de filet de sécurité, mais cela offre également une opportunité de croissance financière à long terme. Mais comment fonctionne exactement une assurance-vie pour un enfant et quels sont les avantages ? Si vous cherchez à bâtir un héritage financier solide pour votre enfant, cette lecture pourrait être la première étape vers un futur plus sûr et plus prometteur.

Comprendre l’assurance-vie avant d’ouvrir un contrat à votre enfant

C’est le produit de placement préféré des Français. Selon la Banque des France, l’assurance-vie en 2023 drainait 1.9 milliards d’euros. C’est un placement d’épargne signé entre un assuré et un assureur. Le premier lui confie son épargne pour que le second le fasse fructifier pendant une durée déterminée ou durant toute la vie. 

Les contrats multisupports comprennent des fonds en euros et des fonds en unités de compte qui sont donc constitués de plusieurs compartiments d’investissement. Les unités de compte évoluent à la hausse comme à la baisse et n’offrent pas de garantie en capital. Pourtant sur le long terme, le constat est sans appel, les fonds dits risqués génèrent une meilleure rentabilité. 

Pourquoi souscrire une assurance-vie pour son enfant ?

Lui Constituer un “bas de laine” le plus tôt possible

Cette épargne lui sera bien utile pour financer son avenir, ses études ou un projet immobilier à l’âge adulte. L’assurance-vie est un excellent placement d’épargne qui offre des rendements bien meilleurs de façon progressive, grâce à une grande flexibilité. Par ailleurs, c’est aussi le gage de lui générer une sécurité financière pour son avenir.

En savoir plus : Pourquoi faut-il garder son assurance-vie en 2024

Lui faire bénéficier d’une fiscalité avantageuse

Dès la majorité de l’enfant, et si le contrat a plus de 8 ans, la fiscalité offre de belles surprises. En cas de rachat, le jour où il retire une partie ou l’intégralité du capital, il va ainsi bénéficier d’un abattement de :

  • 4 600 € sur les produits générés (intérêts et plus-values) ;
  • Ou de 9 200 € s’il est en couple avec imposition commune.

Un fonctionnement souple sur le long terme

Tout d’abord, il n’existe pas de plafond de versement en assurance-vie. L’assurance-vie est aussi appréciée pour sa souplesse. Ainsi, on peut alimenter le contrat à sa guise. Une bonne technique est d’effectuer des versements réguliers sur le long cours afin de se constituer une épargne solide dans le temps.

Enfin, Plus le contrat sera ouvert tôt, plus rapidement il produira des intérêts. 

Quel contrat d’assurance-vie choisir pour son enfant ?

Il n’y a pas d’assurance-vie spécifiquement dédiée aux enfants. Afin d’opter pour le meilleur contrat, il s‘agira surtout de choisir un contrat flexible et adapté à ses besoins, avec les critères suivants:  

  • le montant minimal du versement initial 
  • les frais d’entrée 
  • les modes de gestion disponibles
  • les supports d’investissement disponibles, 
  • le montant des frais de gestion et d’arbitrage

Comment souscrire une assurance-vie pour ses enfants ?

Il est possible d’ouvrir un contrat d’assurance-vie pour son enfant mineur auprès :

  • d’une compagnie d’assurance 
  • d’une banque
  • d’une mutuelle d’épargne 
  • d’un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) 
  • d’un robo-advisor

Chacun des parents souscripteurs devra adresser une copie de sa pièce d’identité ainsi que celle de leur enfant et du livret de famille. 

Précautions à prendre lors de la souscription d’une assurance-vie pour ses enfants

Comprendre les frais associés

Il est important de bien comprendre les frais associés au contrat d’assurance-vie. Ces frais peuvent inclure des frais d’entrée lors de l’ouverture du contrat, des frais de gestion annuels pour le maintien du contrat et des frais de sortie en cas de rachat partiel ou total du contrat. Chaque assureur a sa propre politique de frais !

Évaluer les risques et le potentiel de rendement

Il faut évaluer les risques associés à l’assurance-vie et le potentiel de rendement. Certains contrats d’assurance-vie sont investis sur les marchés et sont donc volatils. 

Consulter un conseiller financier en ligne: la meilleure option

Avant de souscrire un contrat d’assurance-vie pour vos enfants, mieux vaut recourir à un professionnel. En effet, un conseiller peut vous aider à comprendre les différentes options disponibles, à évaluer les risques et les avantages de chaque option, et à choisir un contrat qui correspond le mieux à vos objectifs financiers et à ceux de vos enfants. Il peut aussi être force de proposition et vous aider à planifier la gestion future du contrat, 

En définitive, la souscription d’une assurance-vie pour ses enfants est une décision très importante qui peut avoir un impact significatif sur son avenir financier. Mieux vaut faire le meilleur choix en amont. 

La désignation des bénéficiaires

Par défaut, les parents vont être les bénéficiaires de l’assurance-vie de leurs enfants. Toutefois, Passé 16 ans, le mineur pourra désigner pour la moitié de la quotité disponible le bénéficiaire de son choix. Cette désignation doit se faire par la voie du testament. 

Après 18 ans révolus, l’enfant a le contrôle total du contrat ouvert en son nom et peut donc effectuer toutes les opérations qu’il souhaite voir même modifier la clause bénéficiaire s’il le souhaite.

Les modalités de déblocages/rachats des fonds par l’enfant 

Le mineur non émancipé ne peut pas effectuer de rachat (retrait) sur son contrat d’assurance-vie sans l’accord de ses parents. Il doit donc patienter jusqu’à sa majorité pour disposer de son argent. 

Par ailleurs, il est tout à fait envisageable de réaliser un pacte adjoint. Avec ce dispositif, on peut librement définir les conditions de la donation en mettant en place une clause d’inaliénabilité temporaire, laquelle va permettre que l’argent soit pendant une période définie sans dépasser toutefois les 25 ans de l’enfant.

Conclusion

L’assurance-vie est un excellent outil financier pour la préparation de l’avenir de ses enfants. Le contrat offre un cadre flexible et avantageux pour accumuler de l’épargne, tout en bénéficiant d’une fiscalité attrayante et d’une possibilité de diversification des investissements. Elle permet également d’optimiser la transmission de son patrimoine vis-à-vis de ses enfants. Que ce soit pour financer leurs études, leur première acquisition immobilière, ou simplement pour leur offrir un matelas financier pour leur avenir, l’assurance-vie est un choix judicieux. Néanmoins, comme avec tout produit financier, il est préférable de consulter un conseiller financier pour obtenir des conseils personnalisés avant de souscrire un contrat d’assurance-vie. 

Investir pour l’Avenir de Vos Enfants avec Nalo

Si vous envisagez un investissement pour vos enfants, Nalo est là pour vous aider à réaliser cet objectif important grâce à une assurance-vie soigneusement optimisée. Nous offrons des conseils personnalisés et ajustons notre stratégie en fonction de votre situation personnelle et patrimoniale.

Avec notre approche de sécurisation progressive, nous diminuons graduellement la proportion de supports risqués dans votre portefeuille. Cela vise à réduire le risque dans la phase finale de l’investissement, assurant ainsi une croissance stable du capital. De cette façon, l’année où vous aurez besoin de l’argent pour vos enfants, le capital sera moins sujet aux fluctuations des unités de compte.

Vous souhaitez investir ?

Obtenez une recommandation en quelques clics puis souscrivez en ligne.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Fullnote moyenne 5/51 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire