Comment bien investir en 5 étapes ?

investir-5-etapes

L’essentiel

  • Avant d’investir, il est impératif de bien définir votre objectif et son horizon d’investissement ;
  • Un objectif clair permet de choisir l’enveloppe fiscale la plus adaptée ;
  • Diversifier et bien calibrer sa prise de risque sont deux éléments essentiels d’un investissement réussi.

À l’heure où les rendements des livrets sont inférieurs à l’inflation, il serait dommage de laisser dormir son épargne. Vous souhaitez réaliser un investissement performant ?  De nombreuses options et de nombreux acteurs s’offrent à vous. Puisqu’il est difficile de choisir et d’élaborer une stratégie d’investissement efficace, voici 5 étapes à respecter qui vous garantiront de bien investir.

1. Posez-vous la question de votre objectif d’investissement

Avant de savoir “dans quoi investir”, il faut se poser la question de “pourquoi investir ?”.  Bien investir, c’est avant tout choisir un investissement qui vous correspond. Cela signifie que ce n’est pas nécessairement le plus performant, car trop risqué. Tout dépend de votre objectif et de son horizon d’investissement. En effet, les actifs financiers et en particulier les actions subissent des hausses et des baisses de manière cyclique, mais sur le long terme la tendance est haussière. Ainsi :

  • Si vous investissez à court terme (moins de 5 ans), par exemple dans l’objectif d’acheter un appartement, votre prise de risque doit être contenue. Choisir un placement risqué vous expose à des fluctuations à la baisse et pourrait entraîner des pertes au moment où vous aurez besoin de votre argent.
  • Si vous investissez pour préparer votre retraite dans 20 ans, vous pouvez vous permettre de prendre des risques, étant donné qu’une baisse des cours de bourse durant ce laps de temps sera compensée par une nouvelle hausse.

Bien déterminer son objectif et son horizon de placement permet d’optimiser sa prise de risque.

Pour en savoir plus, découvrez notre article complet sur l’investissement par objectifs.

2. Investir avec l’enveloppe fiscale adéquate

Les investissements que vous allez réaliser, qu’ils soient en actions individuelles ou dans des fonds d’investissement, doivent être logés dans un compte. On parle d’enveloppe fiscale, car selon le type de “compte” choisi, la fiscalité sera différente.

Il existe trois grandes enveloppes fiscales en France dans lesquelles vous pouvez réaliser des investissements financiers : le compte-titres, le plan d’épargne en actions (PEA) et l’assurance-vie.

Le compte titres

Un compte-titres est un compte qui permet de détenir des actions, des obligations, des fonds d’investissement mais aussi des produits dérivés plus spéculatifs comme les warrants, les turbos et les options. Le compte-titres est principalement dédié aux spéculateurs et investisseurs avertis, souhaitant réaliser des achats / ventes de titres régulièrement.

Cependant cette enveloppe ne présente aucun avantage fiscal  : vous serez imposé sur les dividendes des actions détenues et sur les plus-values réalisées à chaque cession de titre, au prélèvement forfaitaire unique (30%, charges sociales comprises) ou selon le barème de l’impôt sur le revenu si vous optez pour cette option.

Le Plan d’épargne en actions (PEA)

Le PEA est une enveloppe fiscale permettant d’investir sur les actions européennes ou des fonds d’investissement eux-mêmes investis dans des actions européennes à plus de 75%. Il présente une fiscalité avantageuse : 5 ans après ouverture du compte, tous vos gains sont exonérés d’impôts. Notez néanmoins que les charges sociales sont toujours prélevées, lors du retrait, à hauteur de 17,2% sur les dividendes et plus-values réalisées.

Cette enveloppe fiscale a toutefois son lot de contraintes, outre l’impossibilité d’opter pour d’autres actifs que des actions européennes, tout retrait avant 8 ans entraîne la clôture du compte, par la suite, tout retrait entraîne l’impossibilité d’effectuer de nouveaux versements. Enfin le PEA est plafonné à 150 000 euros.

L’assurance vie

L’assurance-vie est l’enveloppe fiscale la plus populaire en France. Elle vous permet d’investir sur des actions, des fonds d’investissements ainsi que des produits structurés ainsi que dans le fonds en euros dont le capital est garanti. L’assurance-vie a un régime fiscal avantageux à deux niveaux:

  • une fiscalité réduite sur les intérêts et les plus values réalisées ;
  • une fiscalité fortement réduite en cas de succession.

De plus, l’assurance-vie n’a pas de plafond et vous pouvez réaliser des retraits et des versements quand vous le souhaitez.

Dans la plupart des cas, l’assurance-vie sera l’enveloppe fiscale la plus adaptée, de par son régime fiscal, la diversité des supports d’investissement qui y sont éligibles, et sa souplesse. Afin de vous aider à choisir, vous pouvez consulter cet article sur les différentes enveloppes fiscales (compte-titres, PEA, assurance vie).

3. Calibrez la prise de risque de vos investissements

Comme nous l’avons évoqué, l’investissement en actions d’entreprises cotées est soumis à des fluctuations baissières et haussières. Cependant, il existe une tendance haussière qui s’explique par la création de richesses des entreprises, l’innovation et la croissance générale de l’économie.  Cette tendance fait que le risque d’observer une perte décroît en fonction de la durée de placement.

Une analyse de données historiques montre que pour un investissement diversifié, le risque de perte est de 30% environ sur une durée de 1 an, sur une durée de 10 ans, il tombe à 10%, enfin le risque disparaît complètement sur une durée de 15 et plus. Un portefeuille diversifié n’a jamais occasionné de pertes sur une durée de 15 ans, même en ayant investi au pire des moments (krach de 1987, bulle internet en 2000, etc.).

Ainsi votre exposition au marché actions doit être adaptée à votre horizon d’investissement. À court terme, il faudra privilégier des actifs obligataires, moins volatil et les fonds en euros à capital garanti.

Retrouvez les détails de notre analyse des risques encourus lors d’un investissement en actions.

4. Diversifiez votre placement

Ce qui est vrai ci-dessus n’est valable que pour un portefeuille correctement diversifié. C’est là une des règles fondamentales en finance : diversifier ses placements, ou, comme le veut l’adage, de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Ce principe permet de limiter les risques liés à la volatilité des actifs et d’éliminer complètement le risque de faillite.

Pour bien diversifier ses placements, il convient de respecter ses quelques règles :

  • ne pas se limiter à quelques entreprises, mais plusieurs dizaines ou plusieurs centaines ;
  • investir dans toutes les zones géographiques ;
  • investir dans tous les secteurs d’activité.

Ainsi, si le marché des constructeurs automobiles se portait mal en Asie, ses mauvaises performances pourraient être compensées par un investissement dans le secteur du luxe en Europe.

Afin de vous simplifier la vie et pour ne pas avoir à sélectionner vous-même des actions individuelles,  il vaut mieux choisir des fonds d’investissement, ou mieux, des ETF (Exchange traded Fund), aussi appelés trackers ou fonds indiciels cotés. Les ETF constituent une solution intéressante car en plus de permettre une très grande diversification, ils n’occasionnent que très peu de frais.

En savoir plus sur la diversification de portefeuille.

5. Ne paniquez pas si vous voyez que votre capital baisse

Si vous avez bien respecté les quatre premières étapes, vous ne devez pas vous préoccuper des variations à court terme à la hausse comme à la baisse. En tant qu’investisseur, il faudra apprendre à contrôler vos émotions et ne pas vous laisser influencer par vos biais cognitifs. Il arrivera que votre investissement passe dans le négatif, mais cela ne doit pas vous inquiéter.

Restez focalisé sur votre objectif et gardez la tête froide. C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens !

Ce que Nalo peut faire pour vous

Nalo est une société d’investissement dédiée aux particuliers. Grâce à notre approche d’investissement par projets, nous vous proposons des placements sur-mesure, diversifiés, et calibrés en fonction de vos projets et de votre situation financière. Afin d’optimiser votre fiscalité, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance-vie, directement sur notre site.

Par ailleurs, Nalo a fait le choix de n’investir que sur des ETF, garantissant ainsi pour ses clients les frais les plus attractifs du marché.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Bompard

Hugo Bompard

Statisticien Économiste, précédemment chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie, Hugo Bompard est Directeur Scientifique de Nalo.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.