Quelle est la durée de vie d’un PER ?

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

Quelle est la durée de vie d’un PER

L’essentiel :

Il n’y a pas d’âge pour ouvrir un Plan Épargne Retraite / PER.
La durée de vie du PER dépend de sa clôture.
Elle peut intervenir avant la retraite (cas de déblocage anticipé).
Il est toujours possible d’effectuer des versements sur son PER après son départ à la retraite.

A quel âge ouvrir un PER ?

Le Plan Epargne Retraite (PER) est pensé comme un produit d’épargne de (très) longue durée, mais il ne comporte pas de durée minimum. Vous pouvez choisir d’ouvrir un PER à n’importe quel âge (sauf après le départ à la retraite). Dans la mesure où le plan épargne retraite (PER) est destiné à améliorer les revenus de son titulaire à la retraite, deux conseils se cumulent  :

  • commencer le plus tôt possible, pour engranger le maximum d’économies en profitant des avantages fiscaux du PER lorsque la situation du foyer le permet. Il faut également garder à l’esprit qu’un PER est un placement où le capital est bloqué (sauf cas de déblocage anticipé)  ;
  • en cas d’année faiblement imposée, il est possible de ne pas effectuer de versements et de les reporter sur une année ultérieure.

Récupérer les sommes du PER par anticipation

La durée de vie d’un plan épargne retraite peut être plus courte qu’initialement prévu, et le déblocage anticipé autorisé dans certains cas. En effet, le législateur permet au titulaire d’un tel plan de récupérer les sommes placées lorsque des événements peuvent modifier fortement son environnement financier. Il en est ainsi :

  • Lors du décès du conjoint ou du partenaire de Pacs,
  • En cas d’invalidité du titulaire du plan, de ses enfants, son conjoint ou partenaire de Pacs,
  • Lorsque les droits au chômage du titulaire prennent fin,
  • S’il y a situation de surendettement : la commission de surendettement demande le déblocage de l’épargne,
  • Si la personne cesse son activité non salariée à la suite d’une liquidation judiciaire,
  • pour permettre l’acquisition de la résidence principale.

Les sommes débloquées lors d’un accident de la vie sont exonérées d’impôt mais soumises aux prélèvements sociaux. Dans le cas du capital touché pour acquérir la résidence principale, il est fiscalisé comme le capital récupéré au terme du plan.

La vie du PER peut se poursuivre après la retraite

Une fois à la retraite, l’épargnant peut enfin profiter des sommes versées sur son Plan Épargne Retraite. La grande nouveauté du PER individuel est le choix offert à l’adhérent entre une sortie en rente, en capital ou un mix des deux. Mais le départ à la retraite ne signifie pas forcément la fermeture du PER. S’il est désormais en droit de clore son contrat, le titulaire du compte peut également décider de continuer à cotiser dans une perspective successorale. Toutefois, les versements ne pourront pas bénéficier d’une déductibilité.

A noter : un âge limite de sortie peut être prévu contractuellement, ce n’est pas le cas avec le PER Nalo. C’est à vérifier avant de signer le contrat. Si l’épargnant ne liquide pas son PER à la retraite, la durée de vie de son contrat est liée à la vie de son titulaire. Lorsque le titulaire d’un plan d’épargne retraite décède, le PER est clôturé. L’épargne ainsi constituée est versée aux héritiers ou bénéficiaires désignés au contrat d’assurance, selon les règles de l’assurance vie. L’épargne est intégrée à la succession si le PER est ouvert sous forme de compte titres.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom EmptyCustom EmptyCustom EmptyCustom EmptyCustom Emptynote moyenne 0/50 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire