Rendement d’un PER en 2024 : Quel est le taux ?

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

En 2024, le rendement des Plans d’Épargne Retraite est au cœur des préoccupations des épargnants. Dans cet article, nous explorerons les différents facteurs qui influencent ces rendements, tels que la diversité des contrats, les choix de supports d’investissement et les stratégies d’allocation d’actifs. En mettant l’accent sur les performances passées et les perspectives actuelles, nous vous offrons un aperçu clair et concis de ce que vous pouvez attendre de votre PER en 2024. 

Comment fonctionne le PER ?

Le Plan d’Épargne Retraite est un contrat d’investissement dédié à la retraite par capitalisation introduit par la loi PACTE dans le but d’améliorer la lisibilité de l’épargne retraite. À ces fins, il a été divisé en 3 compartiments selon la provenance des versements et les conditions d’ouverture du contrat.

Au sein de ce type de contrat, vous trouverez différents supports d’investissement. Ce sont eux qui génèrent des rendements à partir de votre épargne logée dans le PER.

Les supports disponibles et les rendements vont principalement dépendre du type de contrat choisi et de l’organisme auprès duquel vous le souscrivez.

Lire aussi : Exploration des multiples avantages du Plan Épargne Retraite (PER) en 2023

La diversité de ce type de contrat

On parle souvent du PER comme un contrat unique. Il existe en réalité une offre très large de PER proposées notamment par les assureurs, les banques et les courtiers. Si ces types de placements ont tous une base de fonctionnement en tant que produit d’épargne réglementé, ils peuvent se distinguer entre eux sur différents critères tels que : 

Ainsi, d’un PER à l’autre, vous n’aurez pas le même rendement. D’où l’importance de bien choisir son PER, et pas exclusivement sur les éventuelles performances passées (nous y reviendrons). 

Les compartiments du Plan d’Epargne Retraite

Ce contrat a pour vocation de réunir les anciens dispositifs d’épargne retraite. Afin de tenir compte des différences préexistantes entre l’épargne retraite constituée dans le cadre d’une entreprise (ancien PERCO par exemple) et l’épargne retraite individuelle, le PER est divisé en 3 compartiments : 

  • Le PER individuel (le PER proposé par Nalo) : Ce compartiment est accessible à tous, sans condition d’activité professionnelle. Il remplace le PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire) et le contrat Madelin. Les versements effectués sur ce PER individuel peuvent être déduits de votre revenu imposable, dans certaines limites.
  • Le PER d’entreprise collectif : Il succède au PERCO (Plan d’Épargne Retraite Collectif). Ce compartiment est mis en place par l’entreprise au bénéfice de ses salariés. Les salariés peuvent y effectuer des versements volontaires, et l’entreprise peut également y abonder. Les versements sont également déductibles du revenu imposable dans certaines limites.
  • Le PER d’entreprise obligatoire : Ce compartiment remplace les anciens dispositifs tels que l’article 83. Il s’agit d’un système de retraite supplémentaire mis en place par certaines entreprises, où les cotisations sont obligatoires pour les salariés concernés. Les versements effectués dans ce cadre sont également déductibles du revenu imposable.

Sur le plan des rendements, la question du compartiment n’a pas d’importance majeure si on occulte la question de la fiscalité propre à la nature des versements. Cela va surtout dépendre des frais du contrat souscrit et de la performance des supports disponibles.

Les supports d’investissement : le vecteur de performance

Il faut bien comprendre que le PER est seulement un contrat vous permettant de loger votre épargne chez un assureur (par exemple, cela peut aussi être une banque). Cet argent est ensuite placé par ce dernier dans des supports d’investissement selon vos instructions directes (dans le cadre d’une gestion libre) ou celles de votre assureur (dans le cadre d’une gestion pilotée ou profilée).

Ce sont donc les supports d’investissement qui génèrent les rendements de votre épargne retraite et non le PER stricto sensu. Le PER est le cadre tandis que les supports sont les placements. 

Il est possible de distinguer deux types selon les supports disponibles :

  • le PER fonds euros où un seul support fonds euros, géré par l’assureur, est disponible. Il offre une garantie en capital au souscripteur, mais de faibles rendements.
  • le PER en unités de compte.

Les supports d’investissement du PER en unité de compte dépendent du contrat choisi et de la gamme proposée par le gestionnaire de votre contrat :

  • Un fonds euros, des fonds obligataires ou des fonds monétaires : fonds dédiés à la sécurisation d’une partie de votre capital.
  • Des fonds actions : investis majoritairement en actions d’entreprises cotées plus ou moins spécialisées et diversifiées géographiquement. Ils peuvent prendre la forme d’ETF ou d’OPC. Ces fonds sont risqués, mais avec des perspectives de rendement élevées.
  • Des titres financiers en direct (principalement pour les Plan d’Epargne Retraite bancaires) : actions, obligations, titres de créance à court terme, produits dérivés…
  • Des fonds immobiliers (selon le PER) : SPCI, OPCI, SIIC… Il s’agit de fonds investis majoritairement dans l’immobilier pour capter les rendements du marché de l’immobilier avec une prise de risque modérée.

Ces actifs financiers vont générer des rendements par l’intermédiaire de leurs sous-jacents qui seront reversés à l’épargnant sous la forme de dividendes (ou quote-part) ou être automatiquement capitalisés dans le fonds (fonds à capitalisation) augmentant dans les deux cas la valeur de votre épargne retraite.

Conseil de Nalo : Sauf pour le fonds euros, les placements présentés ne sont pas à capital garanti. Cela implique que les rendements sont variables et qu’en cas de baisse de la valeur des supports, la valeur de votre épargne retraite baisse proportionnellement. Mais, la réciproque est aussi vraie : si vos supports prennent de la valeur, l’encours augmente.

État des lieux des rendements

Il est particulièrement difficile de dresser un portrait des rendements du PER tant il y a de produits et de stratégies d’investissement différentes. Comme nous l’avons vu, chaque PER est différent, les rendements vont dépendre des supports choisis par l’épargnant. Pour connaître le rendement potentiel de votre PER, vous pouvez utiliser notre simulateur de placement !

Quels étaient les rendements du PER en 2023 ?

Toutefois, du côté des PER fonds euros, il est possible d’avoir une moyenne de rendement plus ou moins fiable dans la mesure où la stratégie d’investissement est toujours la même tant au niveau du contrat que du fonds lui-même.

Ainsi, en 2023, le rendement moyen d’un PER était d’environ 2,5 %. Ce rendement est supérieur au 1,9 % observé en 2022. Cette hausse est notamment due à l’augmentation des taux d’intérêt des obligations AAA (faible risque) composant majoritairement les fonds euros.

Quels sont les facteurs influençant les rendements du PER en 2024 ?

Bien que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et qu’il est particulièrement difficile d’anticiper (voire impossible) les variations de marché à court terme, les rendements de vos supports d’investissement et de leurs éventuels sous-jacents dépendent de facteurs macroéconomiques et financiers : 

  • Pour les fonds euros : les rendements sont principalement corrélés aux taux de rendement des obligations à faible risque (OAT d’Etats européens), eux-mêmes corrélés aux taux directeurs des banques centrales (sauf situation de crise de la dette). L’augmentation des taux d’intérêt depuis 2022 devrait tirer vers le haut la rentabilité des fonds euros pour l’année 2024.
  • Pour les unités de compte : les rendements proviennent majoritairement de la santé des marchés financiers et des niveaux de valorisation, eux-mêmes dépendants des perspectives de croissance des entreprises et des anticipations qui en sont faites. La volatilité rencontrée en 2023 est largement due aux incertitudes sur la hausse des taux des banques centrales, un signal de baisse des taux pourrait tirer les marchés vers le haut en 2024. 

Lire aussi : Quel montant placer sur un Plan Épargne Retraite (PER) ?

Comment est calculé le rendement du PER ?

Lorsque l’on parle du rendement du PER, il faut en réalité distinguer : 

  • le rendement brut : le rendement généré par les supports après prélèvement des frais de gestion par les sociétés de gestion en charge de ces derniers (frais de support) ;
  • le rendement net : le rendement du PER, déduction faite des frais de gestion pratiqués par le gestionnaire de votre contrat ;
  • le rendement net : le rendement réellement obtenu après déduction des frais de sortie et des impôts.

Dans le cadre d’un PER, le rendement net ne peut que s’apprécier au moment de la sortie, généralement au moment de la retraite. En effet, le rendement net va dépendre de votre choix fiscal en matière de déduction des versements, mais aussi, en cas de déduction, de votre tranche marginale d’imposition.

Aussi, pour calculer plus précisément le rendement net de votre PER, il apparaît opportun d’intégrer dans le calcul la valeur actuarielle (prise en compte du coût du temps : 1 € aujourd’hui a plus de valeur que 1 € demain) des économies d’impôts réalisées lors des versements

Lire aussi : PER : Quelles différences entre sortie en rente et sortie en capital ?

Conseil de Nalo : Le fait de déduire fiscalement les versements sur votre PER de vos revenus imposables entraîne une fiscalité à la sortie plus importante. Mais, lorsque l’on tient compte de la valeur actuarielle, c’est-à-dire la valeur du temps d’économiser X euros maintenant en payant Y euros plus tard, le choix de la déduction fiscale peut augmenter le rendement net de votre PER !

Lire aussi : Epargne retraite : comment casser un PER ?

Comment optimiser le rendement de son PER en 2024 ?

Si vous n’avez pas de prise directe sur les rendements de vos supports, il est néanmoins possible de créer un cadre optimal pour maximiser le potentiel de rentabilité de votre PER.

Pour maximiser les rendements de votre épargne retraite, il faut avant tout choisir un PER adapté à votre situation, peu coûteux en frais et mettre en place une stratégie d’investissement adéquat pour optimiser votre couple rentabilité/risque.

Conseil de Nalo : La rentabilité s’apprécie toujours au regard du risque pris. Ces deux notions sont indissociables en investissement.

Choisir un PER économe en frais avec une bonne variété de support

Les frais de votre PER et des supports associés viennent directement réduire les rendements de votre épargne retraite. Choisir un PER avec peu de frais revient à optimiser vos rendements nets. Nous vous recommandons de choisir un PER pratiquant que des frais de gestion (aucun frais sur versement ou autres frais cachés) tels que celui proposé par Nalo.

Concernant les supports, un bon PER doit pouvoir vous proposer :

  • une gamme variée de support d’investissement pour construire un portefeuille diversifié au niveau des actifs sous-jacents (actions, obligations, immobiliers), des secteurs d’activité, et des secteurs géographiques ;
  • des supports aux frais de gestion optimisés comme c’est le cas par exemple pour les ETF ;
  • une solution de gestion pilotée pour vous accompagner dans vos choix d’investissement en fonction de votre profil.

Conseil de Nalo : Le PER de Nalo propose une large gamme d’ETF pour investir partout dans le monde dans un large panel de secteur d’activité. Immobilier, actions cotées, obligations… Vous disposez d’un portefeuille financier équilibré et diversifié pour maximiser votre potentiel de rendement au regard de votre niveau de risque.

Adopter la bonne stratégie d’investissement en fonction de votre horizon de retraite

L’une des problématiques relatives au PER en unité de compte est l’incertitude pesant sur la valorisation des supports. En effet, les supports cotés en Bourse sont soumis à la volatilité des marchés ayant un impact réel sur les rendements de votre épargne retraite.

Toutefois, sur une longue période de temps, la volatilité à court terme des marchés laisse souvent place à une croissance plus linéaire. Autrement dit, sur une longue période de temps, les actifs volatils comme les actions ont une tendance haussière. Du moins c’est ce que nous démontrent les marchés depuis les 50 dernières années.

Dès lors, si votre horizon de retraite est lointain (supérieur à 10 ans), vous pouvez orienter l’épargne de votre PER vers des supports risqués (supports en actions) pour maximiser votre potentiel de rendement sans augmenter proportionnellement votre prise de risque.

À l’inverse, lorsque votre retraite approche, vous pouvez mettre en place une stratégie de sécurisation progressive de votre capital en limitant votre exposition à la volatilité des marchés. 

Cette fonctionnalité est prévue dans le PER de Nalo. Sans intervention de votre part (mais avec votre accord préalable), nous basculons automatiquement vos supports risqués vers des supports sécurisés pour stabiliser la valeur de votre épargne retraite !


Lire aussi : Quelle est la durée de vie d’un PER (Plan Epargne Retraite) ?

Vous souhaitez investir ?

Obtenez une recommandation en quelques clics puis souscrivez en ligne.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom EmptyCustom Emptynote moyenne 3/53 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire