Investir dans un ETF MSCI World, est- ce suffisant ?

illustration-etf-msci-world

L’ESSENTIEL

  • L’indice MSCI World est composé de plus de 1500 entreprises ayant les plus grandes capitalisations boursières parmi les pays développés.
  • La diversification de l’indice est bonne mais elle peut être améliorée grâce à un portefeuille de plusieurs ETF avec un impact positif sur la performance.
  • Un ETF monde ne permet pas de réaliser une bonne gestion des risques, en particulier dans une gestion à horizon.  

Les partisans de la méthode du “lazy investing” recommandent d’investir principalement dans des ETF et plus particulièrement dans des trackers monde associés à des fonds en euros. Cette méthode permet d’obtenir un portefeuille relativement bon. Néanmoins, vous allez vous rendre compte qu’il est possible de faire mieux au cours de cet article.

Qu’est-ce que le MSCI World ?

Les Indices MSCI

MSCI correspond à l’appellation « Morgan Stanley Capital International », entreprise basée aux Etats-Unis et chargée de créer des indices.  

MSCI n’est pas réellement un indice unique mais plutôt un fournisseur d’indices de référence parmi les plus utilisés dans le monde. En effet, en dehors du MSCI World, il existe un grand nombre d’indices MSCI relatifs à des groupes de classes d’actifs ou des zones géographiques.

Chacun de ces indices est lui-même associé à une série de sous-indices appelés « indices dérivés » et qui tiennent compte cette fois de la taille des entreprises concernées (comme les small caps ou large caps), mais aussi parfois du mode de gestion de ces entreprises (value ou growth). Le MSCI World est le benchmark de référence pour les investissements mondialement diversifiés.

L’indice MSCI World

Le MSCI World est un indice composé de valeurs boursières des pays les plus développés. A l’heure actuelle, les pays retenus dans l’indice sont au nombre de 23. Au total, cet indice compte plus de 1500 valeurs à son actif pour une capitalisation boursière totale importante puisqu’elle se chiffre en milliers de milliards de dollars.

Les sociétés américaines représentent presque la moitié de l’indice, les entreprises européennes 14,4 %, les société japonaises 7 % et les sociétés britanniques 5,7 % de la capitalisation. Bien qu’étant un indice “monde”, le MSCI World est finalement un indice très anglo-saxon puisqu’en combinant les poids des États-Unis et du Royaume-Uni, ils représentent près de 60 %.

Qu’est-ce qu’un ETF MSCI World ?

Un ETF (Exchanged Traded Fund) aussi appelé tracker ou fonds indiciel coté en français est un fonds qui réplique un indice boursier. Un ETF MSCI World permet donc de répliquer les performances du MSCI World. Il permet, aux investisseurs qui le souhaitent, de pouvoir investir sur cet indice.

Le MSCI World est-il suffisamment diversifié ?  

Lorsque l’on construit un portefeuille d’investissement, la diversification est primordiale. Elle permet de réduire la volatilité du portefeuille sans rogner sur la performance. Pour concevoir un portefeuille diversifié, il faut, entre autres, multiplier les actifs sous jacents (actions ou obligations) dans toutes les zones géographiques.   

À ce titre, un ETF MSCI World semble être pertinent : il est composé de plus de 1500 actions réparties dans le monde entier. Néanmoins, le MSCI World a trois défauts :

  1. La capitalisation boursière des entreprises qui le composent : les small caps ne sont pas prises en compte alors qu’elles représentent 15 % de la capitalisation boursière mondiale. Ce sont pourtant ces plus petites capitalisations qui présentent le plus gros potentiel de gain, avec des perspectives de croissance plus élevées ;
  2. Les entreprises qui composent l’indice sont essentiellement des sociétés de marchés développés. Les marchés émergents pèsent peu dans l’indice. Or, là encore, les perspectives de gains sont plus élevées dans les zones émergentes ;
  3. L’indice n’inclut pas d’actif obligataire. Pourtant, ces actifs affichent historiquement une forte dé-corrélation par rapport aux actions.

La diversification du MSCI World mérite donc d’être améliorée. Cela peut se faire à l’aide d’autres indices boursiers, avec un impact positif sur la performance, comme nous allons le voir par la suite.

Comment constituer un portefeuille plus performant que le MSCI World ?  

Comme abordé précédemment, le manque de diversification d’un portefeuille aura des répercussions sur sa volatilité mais également sur sa performance.

Afin d’illustrer ce propos, nous avons construit un portefeuille en sous-pondérant les actions américaines du MSCI World et en surpondérant (ou en incluant) des classes d’actifs sous-représentées dans l’indice. Nous n’avons pas cherché à optimiser la performance passée du portefeuille, mais simplement à rééquilibrer l’indice. Ci dessous, le portefeuille ainsi constitué :

Indices de référence Pondération
Actions Émergentes
MSCI emerging market MSCI emerging market
7 %
Actions de petites capitalisations européennes
MSCI Europe small cap
8 %
Actions de petites capitalisation mondiales
Russell 2000
9 %
Actions de principales capitalisation européennes
Stoxx Europe 600
10 %
Actions de principales capitalisation américaines
SP 500 Net TR
40 %
Actions Japonaises
MSCI Japan Net
10 %
Actions d’Asie Pacifique
MSCI Asia pacific index
8 %
Actions Immobilières
FTSE EPRA/NAREIT Developed Index Net TRI
8 %

Cette optimisation se ressent au niveau des performances puisque ce dernier surperforme le MSCI World. En effet, ce portefeuille affiche un rendement annualisé de 6,67 % contre 4,90 % pour l’indice monde, entre 1999 et 2019. Mieux, la volatilité du portefeuille sur la période considérée est inférieure à celle du MSCI World: 14,30 % contre 16,32 % pour l’indice de référence.

Notez que ces résultats pourraient être encore améliorés avec une analyse des corrélations des sous-jacents et l’implémentation d’une méthode d’optimisation.

En savoir plus sur la diversification de portefeuille : Diversification de portefeuille : ce qu’il faut savoir.

Quelle gestion des risques ?  

Intégrer des actifs moins risqués au portefeuille

L’indice MSCI World contient uniquement des actions, ce qui en fait un placement risqué pour les investisseurs. Or, le niveau de risque doit être calibré en fonction de votre horizon d’investissement et de votre situation patrimoniale.

Par exemple, un investissement à 20 ans composé à 100 % d’actions est cohérent alors que pour un horizon de 5 ans, cela est beaucoup trop risqué.

Afin de diluer le risque, il est souvent recommandé de le combiner au fonds euro : un placement à capital garanti. Cependant, cette combinaison n’est pas forcément la plus performante.

En savoir plus sur le fonds en euro : Quelle alternative au fonds en euro ?

En effet, Il est aussi judicieux d’y associer des actifs obligataires, moins risqués que les actions. Leurs évolutions sont décorrélées des actions et dont les rendements sont supérieurs à ceux des fonds en euros. De plus, en période de crise, ces actifs sont recherchés. Cela résulte du détournement des investisseurs des actifs à risque pour les actifs moins volatils. On parle de “fly to quality”.

In fine, un portefeuille cohérent pour un investissement sur 5 ans composé à 30 % d’actions, 40 % d’obligations et 30 % de fonds en euros.

Mettre en place une sécurisation progressive

Le risque d’un portefeuille doit être calibré en fonction de l’horizon de l’investissement et doit évoluer au fur et à mesure que l’échéance approche. La mise en place d’une sécurisation progressive permet cela.

Par exemple, si vous effectuez un investissement d’horizon 18 ans pour les études de votre fille ou pour l’aider à démarrer dans la vie active, ce placement sera progressivement sécurisé. En effet, l’investissement sera initialement composé à 90 ou 100 % d’actions pour passer à 5 % d’actions et 95 % de fonds en euros et d’obligations une année avant l’échéance.

Si, dans un même objectif , vous effectuez un investissement statique à 100 % dans un ETF MSCI World, un krach comme celui de 2008 – 2009 survenant dans 18 ans, générerait des pertes importantes dans le portefeuille. Alors qu’un portefeuille sécurisé progressivement ne serait pas impacté.

En savoir plus sur les méthodes d’investissement : Investir par objectifs

Ce que Nalo fait pour vous

Nalo est une société d’investissement dédiée aux particuliers. Grâce à notre approche d’investissement par projets, nous vous proposons des placements sur-mesure, diversifiés, et calibrés en fonction de vos projets et de votre situation financière.

Afin d’optimiser votre fiscalité, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance-vie, directement sur notre site.

Par ailleurs, Nalo a fait le choix de n’investir que sur des ETF, garantissant ainsi pour ses clients les frais les plus attractifs du marché.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Charles Levaique

Charles Levaique

Analyste financier - Nalo

1 Comment »

  1. Bonjour,
    c’est plutôt intéressant je suis tombé sur la même conclusion que vous:
    il manque du small cap et de l’émergent dans les actions et il n’y a pas d’obligatons
    Cordialement

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.