Comment fonctionnent les ETF à effet de levier ?

ETF effet de levier

L’ESSENTIEL

  • Les ETF à effet de levier sont un type d’ETF qui permet potentiellement de démultiplier ses gains à long terme, tout en augmentant également le risque par rapport à un ETF classique.
  • Leur fonctionnement les rend en réalité assez risqués, même à moyen terme.
  • Il convient d’être très prudent avec l’utilisation de ces types de fonds.

Explication du fonctionnement des ETF à effet de levier

Fonctionnement des ETF : rappels

Un ETF est un fonds d’investissement. Il est composé d’un panier de titres dont l’objectif est de répliquer la performance d’un indice boursier le plus fidèlement possible. Les frais d’un ETF sont en outre 5 à 10 fois plus faibles que ceux d’un OPCVM traditionnel.

En savoir plus sur les ETF

Principe de l’effet de levier pour les ETF

L’effet de levier démultiplie les performances journalières de l’ETF. Prenons l’exemple d’un ETF avec un effet de levier de 2. Si l’indice sous-jacent de cet ETF progresse de 2% sur une journée, l’ETF progressera lui de 4% (2 fois 2%). A l’inverse, si l’indice perd 2% sur une journée, l’ETF perdra 4% sur cette même journée.

A noter que l’effet de levier pour les ETF est journalier et est remis à zéro tous les jours. Un ETF à effet de levier 2 qui suit un indice qui gagne 10% sur un mois aura en réalité de fortes chances d’avoir une performance inférieure à 20% (2*10) sur cette même période.

Pour comprendre, prenons un exemple. Un ETF “classique” indexé sur le CAC 40 perd 10% un jour et gagne 11,1% le lendemain. Il sera alors revenu à son point de départ. Vous n’aurez donc ni perdu ni gagné d’argent sur ces deux jours.

A l’inverse, un ETF avec un effet de levier de 2 qui connaît le même scénario ne va pas revenir à son point de départ ! Il va en réalité d’abord perdre successivement deux fois 10%, soit une perte quotidienne totale d’environ 19% puis il va gagner le lendemain successivement deux fois 11,1%. Au bout du compte, l’ETF à effet de levier aura perdu 0,2% en deux jours contre aucune perte pour l’ETF classique dans cette même situation.

Les ETF à effet de levier : des produits risqués aux gains très aléatoires

Le fonctionnement particulier du levier les rend très risqués (même si le montant du levier est limité)

Pour reprendre l’exemple ci-dessus, un ETF “classique” qui durant un an perd 10% et gagne 11,1% successivement tous les jours sera au bout du compte stable sur un an. Un ETF avec un effet de levier de 2 avec ce même scénario aura perdu 75% de sa valeur sur un an !

L’utilisation du levier rend donc les ETF très risqués, que ce soit à court, moyen ou long terme. Or, les ETF classiques ne comportent des risques qu’à court et moyen terme.

En savoir plus sur le risque que l’on prend lorsqu’on investit en actions

L’effet de levier des ETF est le plus souvent plafonné à 2. Cela a des avantages et des inconvénients. L’avantage est que cela empêche les investisseurs de prendre trop de risques. Les ETF à effet de levier ne poussent donc pas trop à la prise de risque. Cependant, cela empêche les investisseurs voulant prendre plus de risques de le faire. Ce profil d’investisseur pourra alors préférer d’autres produits financiers tels que les CFD qui permettent de prendre plus de risques et d’augmenter par la même occasion leurs profits potentiels.

Des frais plus élevés qui peuvent nuire à la performance à long terme

Les frais des ETF à effet de levier sont plus élevés que ceux des autres ETF. Or, des frais plus élevés peuvent nuire à la performance nette de votre investissement à long terme. Une meilleure performance brute d’un ETF à effet de levier par rapport à un ETF “classique” pourrait donc être “éliminée” par des frais plus élevés en contrepartie.

Les ETF à effet de levier intéressants uniquement dans deux cas très précis

Sur le très long terme (horizon de temps pas toujours très réaliste pour un épargnant…)

Comme expliqué plus haut, la remise à zéro du levier tous les jours rend les ETF à effet de levier peu performants et assez risqués à moyen terme. Mais, à très long terme, le risque s’estompe peu à peu et les ETF à effet de levier semblent battre ceux sans levier.

Voici la performance du CAC 40 (dividendes réinvestis) depuis 1988 en y investissant sans effet de levier et avec un effet de levier de 2.

Il faudrait retirer les frais à ces performances mais, globalement, on observe qu’à très long terme (en l’occurrence sur 31 ans), les ETF à effet de levier sont plus performants que ceux sans effet de levier.

Cependant, on peut également observer que cette performance des ETF à effet de levier se fait au prix d’une plus forte volatilité et que les gains dépendent fortement du point d’entrée sur le marché.

Période 1988-2019Rendement sur la périodeVolatilité sur la période
ETF CAC 40 sans effet de levier1 217,35%21,30%
ETF CAC 40 avec effet de levier de 217 254,07%42,64%
En savoir plus sur comment réagir en période de volatilité ?

Analysons la performance de ces deux mêmes ETF depuis 2007.

On remarque que les performances des deux ETF sont beaucoup plus proches. On remarque notamment que les phases de baisse et celles de hausse sont plus marquées avec les ETF à effet de levier qu’avec les ETF sans effet de levier.

Par conséquent, les ETF à effet de levier ne semblent véritablement plus rentables que les autres uniquement sur des horizons d’investissement très longs, ce qui n’est pas toujours l’horizon d’investissement des épargnants. Cela implique en effet d’immobiliser des capitaux durant de nombreuses années, ce qui a un coût d’opportunité important pour l’épargnant.

En savoir plus sur l’investissement par objectifs
Période 2007-2019Rendement sur la périodeVolatilité sur la période
ETF CAC 40 sans effet de levier47,94%22,50%
ETF CAC 40 avec effet de levier de 2118,85%45,08%

Les ETF à effet de levier semblent avoir un meilleur rendement que les autres mais au prix d’une volatilité (et donc d’un risque) plus élevée.

En savoir plus sur comment la diversification réduit le risque sans réduire le rendement

Dans les périodes sans volatilité qui sont très rares et imprévisibles par nature… le gain avec un ETF à levier relève plus du hasard que d’autre chose

Les graphiques précédents montrent qu’avec les ETF à effet de levier la volatilité joue contre vous. A court et moyen terme, les ETF à effet de levier ne sont rentables que si la période ne connaît pas de phase de volatilité. Or, les périodes de hausse sans volatilité sont rares à court et moyen terme et relèvent le plus souvent du hasard quand elles se produisent. Les ETF à effet de levier sont donc potentiellement plus rentables mais sont également beaucoup plus risqués.

A court et moyen terme, réussir réellement à démultiplier ses gains grâce aux ETF à effet de levier relève donc plus du hasard qu’autre chose.

Un produit financier dont les conditions de rentabilité ne semblent pas très réalistes

Les marchés sont souvent assez volatils

Les actions, bien qu’étant l’actif le plus rentable à long terme, ont des cours qui ne progressent pas de manière linéaire. De plus, les périodes de volatilité sont le plus souvent courtes et imprédictibles. Par conséquent, chercher à réaliser des gains à moyen terme grâce aux ETF à effet de levier s’avère être un objectif beaucoup trop risqué.

Ce que Nalo fait pour vous

Nalo est une société d’investissement dédiée aux particuliers. Nalo n’investit actuellement pas dans les ETF à effet de levier afin de limiter votre exposition au risque.

Nous avons développé des algorithmes puissants permettant de sélectionner pour vous les meilleurs ETF du marché. Nous adaptons constamment vos investissements à vos projets de vie ainsi qu’à vos horizons d’investissement, notamment grâce à la sécurisation progressive de votre épargne.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Perez

Hugo Perez

Analyste financier - Nalo

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.