Investir par objectifs

L’essentiel:

  • Avoir un objectif et un horizon de placement permet d’optimiser votre prise de risque.
  • Organiser votre épargne par projets vous permettra d’atteindre vos objectifs plus facilement.


Votre décision est prise. Vous ne voulez pas laisser dormir votre argent, vous souhaitez investir. Marquez une pause et demandez-vous “pourquoi ?”. Dans quel objectif investissez-vous ? Cette question semble anodine, et vous préféreriez sans doute savoir “dans quoi” investir. Néanmoins, cette introspection est centrale, car en réalité, c’est elle qui doit déterminer “dans quoi” investir. Si vous investissez pour préparer votre retraite dans 20 ans, vous n’investissez pas de la même façon que si vous souhaitez accroître votre capital à 5 ans pour, par exemple, acheter un appartement. Votre prise de risque sera différente. Vos investissements le seront également.

Investir par objectif consiste donc à définir un ou plusieurs projets, ayant chacun un horizon d’investissement qui leur est propre, et à se munir d’un placement adapté en fonction de celui-ci.

Planifiez, soyez maître de votre avenir

Planifier vos projets vous contraint à faire un bilan de vos envies et besoins futurs. Vous pouvez ainsi organiser au mieux vos placements pour veiller à réaliser tous vos objectifs sereinement. Vous évaluez en amont les sommes dont vous aurez besoin dans le futur. Cette planification vous permet de ne pas vous retrouver dans une situation de “sous épargne”, vous évitant par exemple d’avoir un recours abusif à l’endettement pour l’acquisition d’un bien, ou de subir une perte de revenu conséquente lors de votre retraite.

Par ailleurs, épargner pour un projet tangible accroît incontestablement votre motivation et la satisfaction future des gains réalisés.

Investissez tôt, obtenez davantage

Lorsque vous planifiez vos projets, vous prenez de l’avance. Les intérêts et les dividendes perçus s’accumulent. Ils augmentent donc le capital et génèrent des intérêts à leur tour. On parle de composition des intérêts. Ainsi, plus vous investissez tôt, plus vous gagnerez : c’est un cercle vertueux.

Prenons l’exemple d’un placement destiné à pourvoir aux frais d’éducation de vos enfants. Admettons que 45 000 euros vous seront nécessaires pour leurs études et émettons l’hypothèse d’un taux de rendement moyen à 5%.

  • Sur un horizon de 2 ans, vous devrez investir environ 41 000 euros, et vous obtiendrez 45 202 euros.
  • Sur un horizon de 10 ans et en investissant seulement 30 000 euros, vous obtiendrez 48 866 euros à l’échéance, dont 2 866 € qui auront été générés du seul fait des intérêts composés.

Le bon équilibre entre rendement et risque

Selon le type de placement que vous effectuez, vous pouvez être exposé à des fluctuations de marché, plus ou moins fortes. Ce risque de baisse, ne serait-ce que momentané, s’accompagne d’un potentiel de gain plus élevé. On parle de prime de risque. Cependant, il est fondamental de comprendre que le risque majeur ne vient pas d’une baisse du marché, mais d’une baisse du marché qui surviendrait lorsque vous souhaitez utiliser le capital investi. C’est dans ces conditions que vous risquez de concrétiser des moins-values. Et c’est précisément en définissant un horizon d’investissement que vous pouvez maîtriser ce risque.

Par exemple, si vous investissez pour préparer votre retraite dans 20 ans et que le marché subit une baisse de 10% au cours de la dixième année, vos pertes pourront être compensées par une hausse future. Vous pouvez donc vous permettre une prise de risque conséquente lors des premières années d’épargne. En revanche, dans le cas d’un placement dont l’objectif serait d’acheter un appartement dans 5 ans, si vous subissez une forte fluctuation baissière à la quatrième année, vous aurez investi à perte au moment de votre achat. Les cycles boursiers étant de 5 à 10 ans, dans le cadre de ce projet, un placement prudent est requis.

Investir régulièrement

Une autre manière de pallier les risques de perte inhérents aux fluctuations du marché est d’investir à intervalles réguliers. En programmant par exemple des versements mensuels de 500 ou 1 000 euros, vous lissez les fluctuations. Le risque de perdre lorsque vous investissez une somme conséquente juste avant une chute du marché est alors considérablement réduit.

Ce que Nalo fait pour vous

Nous savons que votre situation financière et vos projets évoluent au cours du temps. C’est pourquoi nous vous proposons plusieurs portefeuilles adaptés à chacun de vos objectifs financiers et gérés indépendamment, réunis en un seul compte.

Contrairement à la gestion sous mandat habituellement proposée, qui vous attribue un profil « prudent » ou « dynamique », nous vous permettons d’organiser l’ensemble de vos projets au sein d’un même compte. Chacun de vos projets bénéficie d’une stratégie d’investissement totalement personnalisée : une prise de risque adaptée et un investissement optimisé pour un rendement espéré maximal. Au fil du temps, votre portefeuille d’investissement est sécurisé : plus l’échéance de votre projet approche, plus la part risquée diminue (actions), et plus la part moins risquée (obligations) ou garantie (fonds euro) augmente. Sachez également que nous adaptons nos choix d’investissement en fonction des conditions économiques et financières.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookPrint this pageEmail to someone

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Bompard

Hugo Bompard

Statisticien Économiste, précédemment chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie, Hugo Bompard est Directeur Scientifique de Nalo.

2 Comments »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *