Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

placement court terme

Lorsque vous investissez sur le long terme, votre horizon d’investissement vous permet de faire fi des fluctuations et ainsi viser une rentabilité maximale avec un portefeuille d’investissement largement exposé aux actions.

En effet, comme nous l’expliquons dans cet article, plus votre horizon d’investissement est lointain et plus vous pouvez vous permettre de prendre des risques.

Cela veut aussi dire que lorsque vous souhaitez placer votre argent à court ou moyen terme, vous n’avez pas trop le choix : vous devez limiter votre prise de risque. Par conséquent vos possibilités sont plus réduites. Dans cet article on explore l’univers de possibles pour placer à court ou moyen terme !

Les livrets, quand on n’a pas d’autres choix

Les livrets sont les premiers placements qui viennent à l’esprit lorsqu’on souhaite placer son argent à court terme, pour deux raisons :

  1. Ce sont des placements garantis.
  2. Les livrets sont toujours disponibles.

Malheureusement, le rendement des livrets est faible (on ne peut pas tout avoir !). Le livret A, par exemple, ne vous versera que 1% par an. Il est par ailleurs plafonné à 22 950 euros. Ce qui veut dire que rempli à bloc, il vous rapportera au mieux 229,50€ par an…

C’est pour cette raison que les livrets ne doivent être qu’une solution de repli, pour vos placements de très court terme : moins de 3 ans.

L’assurance-vie, pour le moyen terme

Contrairement à une idée reçue, l’assurance-vie n’est pas bloquée. Même avant huit ans, vous pouvez retirer tout ou partie de votre épargne. La fiscalité sera juste un peu moins avantageuse, mais cela ne doit pas être le seul paramètre à entrer dans l’équation.

Sur un horizon moyen terme de 3 à 5 ans, vous pouvez en effet investir dans un portefeuille qui combine :

  • le fonds euro de l’assurance-vie, dont le capital est garanti ;
  • des actifs obligataires, moins volatils que les actions ;
  • et, éventuellement, une petite composante d’actions.

Avec un portefeuille de ce type vous pouvez viser un rendement annuel moyen compris entre 2% et 3% en gardant en tête cependant que tout investissement comporte des risques.

Le crowdfunding immobilier, une épargne immobilisée mais rentable

Si cela ne vous dérange pas d’immobiliser votre épargne, alors le crowdfunding immobilier peut être une alternative intéressante. Le crowdfunding immobilier consiste à financer une opération de promotion immobilière comme la construction d’un immeuble ou la réhabilitation de logements anciens. Pour monter son opération, le promoteur peut faire appel à votre épargne en échange d’un remboursement sous 12 à 36 mois selon les projets et, bien sûr, en vous rémunérant un taux d’intérêt convenu à l’avance.

L’avantage du crowdfunding immobilier c’est le taux : entre 8 et 10% par an ! En revanche, avant de vous lancer, vous devez avoir en tête quelques inconvénients :

  • votre épargne est bloquée jusqu’à la fin de l’opération, cela sera impossible de faire un retrait, même partiel ;
  • le projet peut prendre du retard et vous pouvez récupérer vos fonds après la date initialement annoncée ;
  • le promoteur immobilier peut faire défaut. Et, même si cela arrive rarement, ce n’est pas à exclure. Dans ce cas, vous ne récupérez qu’une fraction de votre mise initiale.

Le rôle de la plateforme de financement participatif est donc crucial. C’est elle qui sélectionne les projets et s’assure de la fiabilité du promoteur. Mais le risque zéro n’existe pas, nous vous conseillons donc, dans tous les cas, de diversifier en finançant plusieurs projets !

Vous souhaitez améliorer vos rendements ?

Découvrez la façon la plus simple de réussir.
Commencer

A lire ensuite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom EmptyCustom EmptyCustom EmptyCustom EmptyCustom Emptynote moyenne 0/50 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire