Qu’est-ce que la sécurisation progressive ?

Directeur Scientifique de Nalo

Publié le

Temps de lecture :

L’essentiel

  • La sécurisation progressive est une méthode de sécurisation des investissements activée par défaut dans les portefeuilles d’investissement Nalo ;
  • La sécurisation progressive permet de maximiser son espérance de gain tout en maîtrisant constamment son exposition au risque ;
  • La sécurisation progressive rapporte plus et sécurise mieux que la sécurisation des plus-values.

La sécurisation progressive est une méthode de gestion de portefeuille qui consiste à réduire régulièrement la part d’actifs risqués de son investissement au cours du temps, selon un horizon d’investissement. La sécurisation progressive permet ainsi de maximiser son espérance de gain tout en maîtrisant constamment son exposition au risque.

Nalo est le premier acteur en France à avoir proposé la sécurisation progressive au sein d’une assurance-vie. Elle est appliquée automatiquement lorsque votre projet d’investissement a un horizon défini. Il est possible de la désactiver.

Calibrer la prise de risque en fonction de son horizon d’investissement

L’horizon d’investissement : qu’est-ce que c’est ? 

L’horizon d’investissement est le moment où vous pensez avoir besoin de l’argent investi.

Par exemple, si vous souhaitez anticiper les dépenses élevées que représenteront les études supérieures de vos enfants, il vous suffit d’estimer la date de début de ces études pour déterminer votre horizon d’investissement. Si votre enfant a 10 ans, votre investissement aura vraisemblablement un horizon de 8 ans, au minimum.

A savoir

L’horizon d’investissement peut être court, moyen ou long terme. Tout dépend du projet que vous avez pour l’argent investi. L’horizon détermine à tout moment la prise de risque maximum que peut supporter votre placement.

L’horizon d’investissement et la sécurisation progressive

Moins votre horizon d’investissement est lointain, moins vous pouvez vous permettre de prendre du risque. Par conséquent, la sécurisation progressive réduira la part de risque de votre investissement conformément au temps qui vous sépare du moment où vous aurez besoin de votre capital. Lorsque votre investissement aura atteint son échéance, l’exposition au risque de votre portefeuille sera ainsi faible ou nulle.

Comment la sécurisation progressive fonctionne chez Nalo ?

Lorsqu’elle est activée et qu’elle est pertinente, la sécurisation progressive a lieu tous les ans, selon votre projet d’investissement et son horizon. Concrètement, un arbitrage réduira la part en actions de votre portefeuille au profit d’un fonds en euro garantissant le capital.

Cette réduction du risque n’est pas nécessairement linéaire. Pour un investissement ayant un horizon lointain, elle sera inexistante ou faible au début puis de plus en plus rapide à proximité de l’échéance.

L’exemple du projet “succession” chez Nalo

Prenons le cas d’un projet d’investissement “succession” chez Nalo. L’objectif d’un tel investissement est de faire fructifier une somme en vue d’une future transmission.

Si l’horizon est jugé supérieur à 25 ans, la sécurisation progressive ne s’active pas. Un investissement pour un projet “succession” contiendra alors 85 % d’actions. A partir de 25 ans, la part d’actions est réduite progressivement pour atteindre 50 % à 10 ans de l’échéance, puis 30 % à 5 ans. L’année potentielle de la succession, le capital sera exposé au risque pour seulement 30 % de sa composition.

courbe de sécurisation progressive du projet succession chez Nalo
Courbe de sécurisation progressive du projet “succession” chez Nalo

A savoir

Puisqu’il est impossible de déterminer avec certitude la date exacte d’une succession, nous établissons l’horizon du projet “succession” à partir de l’âge du client et des tables de mortalité publiées par l’INSEE.

 

Notre sécurisation progressive prend toutefois en compte le côté hypothétique de l’espérance de vie calculée par l’INSEE. La part en actions du portefeuille “succession” n’est ainsi jamais réduite à moins de 30 %, afin que votre investissement continue de fructifier en cas de durée de vie prolongée.

Quels sont les bénéfices de la sécurisation progressive ?

1. Optimiser la performance du portefeuille

Avec la sécurisation progressive, vous maximisez votre espérance de rendement. Votre investissement contient toujours la quantité d’actions (performantes mais risquées) la plus raisonnable.

Le conseil de Nalo

Puisque les marchés financiers sont tendanciellement haussiers, plus votre horizon d’investissement est lointain, moins c’est risqué d’investir en actions. Par conséquent, investir à long terme avec peu d’actions “pour ne pas prendre trop de risques” vous priverait d’un rendement colossal – perte de rendement que le motif de sécurité ne justifie pas.

 

La sécurisation progressive mise en place par Nalo vous permet d’être serein : vous n’avez jamais plus d’actions dans votre portefeuille qu’il n’en faut.

2. Sécuriser le patrimoine investi

La sécurisation progressive permet de réduire l’exposition au risque de votre placement au fur et à mesure que celui-ci arrive à son terme. A quoi bon prendre des risques si le fruit de votre investissement disparaît subitement des suites d’un krach boursier l’année où vous avez besoin de votre capital ?

Le conseil de Nalo

Dans la très grande majorité des assurances-vies en gestion pilotée commercialisées en France, l’exposition au risque n’évolue pas au cours de l’investissement. Si vous choisissez un profil “offensif” avec beaucoup d’actions, vous resterez “offensifs” tout au long de votre investissement. C’est prendre le risque de subir de lourdes pertes peu avant d’avoir besoin de votre capital, en cas notamment de crise financière. Un bon investissement est un investissement qui évolue dans le temps : la sécurisation progressive chez Nalo s’en charge automatiquement.

Pourquoi la sécurisation progressive est plus pertinente que la sécurisation des plus-values ?

La sécurisation des plus-values est une option souvent proposée par les courtiers en assurance-vie. Elle permet de sécuriser les plus-values en les réinvestissant uniquement dans un fonds euro au capital garanti, à la place de les investir conformément à l’allocation de son portefeuille.

Explications

Cas 1 : mon portefeuille est composé à 80 % en actions et 20 % en fonds euros. A l’issue de la première année, mon investissement me rapporte 1 000 euros. Avec la sécurisation des plus-values, ces 1000 € sont réinvestis à 100 % sur du fonds euros.

Cas 2 : mon portefeuille est composé à 80 % en actions et 20 % en fonds euros. A l’issue de la première année, mon investissement me rapporte 1 000 euros. Sans la sécurisation des plus-values, ces 1000 € sont réinvestis à 80 % en actions et 20 % sur du fonds euros.

La sécurisation des plus-values peut ainsi sembler intéressante pour sécuriser son placement, pour “protéger au moins ce qui a été acquis”. Mais ce n’est en vérité qu’une (mauvaise) façon de se rassurer à court terme, avec des effets pervers à long terme.

La sécurisation des plus-values a deux inconvénients majeurs 

Voici la représentation graphique des performances d’un portefeuille Nalo (projet “épargner pour ses enfants”) ayant activé la sécurisation progressive et un portefeuille concurrent des plus-values.

Dans notre hypothèse, 100 000 euros sont investis sur un horizon de 20 ans, avec pour allocation initiale 80 % en actions et 20 % en fonds euro. 

Hypothèse de rendement des actions : 7% net de frais annuels.

Hypothèse de rendement du fonds euro : 1,5% net de frais annuels.

3 ans avant l’échéance du placement, un krach boursier entraîne une performance annuelle nette de frais de – 25%.

comparaison de la sécurisation progressive et de la sécurisation des plus-values

Dans ce graphique, on observe deux choses :

  • premièrement, la sécurisation des plus-values réduit la part en actions trop tôt et prive l’investisseur de rendements ; 
  • ensuite, si la sécurisation des plus-values sécurise le portefeuille trop tôt, elle le fait au final trop lentement quand cela devient pertinent de le faire. A 3 années de l’échéance, l’impact du krach boursier simulé est ainsi plus important pour le portefeuille qui sécurise les plus-values par rapport à celui qui sécurise progressivement.

Sécuriser le portefeuille dans le temps, oui, mais le faire avec la bonne méthode ! Simuler un investissement personnalisé avec la sécurisation progressive.

A retenir

La sécurisation des plus-values a deux inconvénients majeurs :

  • La sécurisation des plus-values a tendance à réduire trop tôt la part en actions et ainsi amputer largement l’espérance de rendement de votre investissement,
  • Puisque les plus-values sécurisées diminuent d’année en année, la sécurisation du portefeuille sera plus lente qu’avec la méthode de la sécurisation progressive.

Vous souhaitez investir ?

Obtenez un conseil personnalisé en quelques clics.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Halfnote moyenne 4.5/536 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire