Tout ce que vous devez savoir sur le financement participatif

L’essentiel :

  • Le financement participatif permet à des particuliers de financer un projet qui leur tient à cœur ;
  • Le financement participatif peut être un investissement sous forme de prêt ou d’acquisition d’actions.

En 2018, le financement participatif a collecté 402 millions d’euros, soit 20 % de plus qu’en 2017. Une croissance des plus prometteuses, donc ! Mais en quoi consiste ce mode de financement ? Quels sont les différents types de financement participatif ? Et comment faire fructifier votre épargne avec ce placement financier ? Découvrez-le dès maintenant !

Le financement participatif : qu’est-ce que c’est ?

Le financement participatif, aussi appelé crowdfunding, est un mode de financement qui fait intervenir de nombreux investisseurs particuliers, au moyen d’une plateforme en ligne. Ainsi, chacun peut sélectionner les projets qui lui plaisent et participer à leur réalisation en y contribuant financièrement.

Quelques chiffres sur le financement participatif

En 2018, le monde la finance alternative a connu une croissance de 39 % en termes de montants collectés, atteignant les 1,4 millions d’euros. Le financement participatif est clairement le leader de ce segment, avec 402 millions d’euros collectés, ce qui représente une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente.

Dans le monde du financement participatif, c’est le domaine du prêt qui connaît la plus forte croissance, avec 40 % de montants collectés en plus par rapport à 2017. Un segment à surveiller de près, donc.

Les différents types de financement participatif

Il existe trois différentes catégories de financement participatif, ayant chacune leurs propres objectifs.

Le financement participatif sous forme de don

Le crowdfunding sous forme de don est la forme la plus connue du financement participatif. Dans ce cas de figure, un porteur de projet propose à des particuliers de financer son projet via des dons, en échange d’une contrepartie ou non. Ceci aide donc des entrepreneurs à créer ou faire grandir leur projet personnel.

C’est typiquement ce que propose une plateforme comme KissKissBankBank, une des pionnières du secteur en France, créée en 2009.

Le financement participatif sous forme de prêt

Le financement participatif sous forme de prêt est aussi appelé crowdlending. Ce mode de financement permet aux entreprises d’emprunter de l’argent auprès de particuliers ou de personnes morales, moyennant des intérêts.

Les particuliers choisissent alors les projets en lesquels ils croient particulièrement sur des plateformes dédiées. Ils investissent et perçoivent des intérêts, ainsi que le remboursement du capital prêté. Les taux d’intérêt permettent d’obtenir un rendement de l’ordre de 3 % à 10 % bruts par an selon les secteurs d’activité.

Des plateformes comme Lendopolis permettent notamment d’investir dans les énergies renouvelables et l’immobilier via ce système de prêt participatif. Il s’agit actuellement du segment du financement participatif avec la plus forte croissance.

Le financement participatif sous forme d’actions

Le financement participatif sous forme d’actions correspond au fait d’investir dans une entreprise en capital. C’est aussi ce qu’on appelle le crowdequity. Les particuliers investissent donc pour détenir des parts d’une entreprise. Ils deviennent alors actionnaires et perçoivent des dividendes en fonction de leurs parts dans l’entreprise. Ils peuvent également se rémunérer en réalisant une plus-value s’ils vendent leurs actions.

Faire fructifier votre épargne avec le financement participatif

Avec le financement participatif sous forme de prêts ou d’actions, vous pouvez donc faire fructifier votre argent, via des rémunérations potentiellement attractives. Ainsi, il s’agit d’un placement intéressant : vous pouvez totalement tracer ce qu’il advient de votre argent investi, en sachant comment il est utilisé. Cette transparence séduit notamment de plus en plus d’investisseurs.

Le financement participatif présente aussi un avantage notoire : ce placement est décorrélé des marchés financiers. En effet, si vous investissez dans la construction d’une centrale solaire, vous n’êtes pas soumis aux soubresauts de la Bourse. Il est donc plus simple de prédire la rentabilité de votre placement. Le financement participatif devrait donc continuer à faire de nouveaux adeptes jour après jour !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Bompard

Hugo Bompard

Statisticien Économiste, précédemment chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie, Hugo Bompard est Directeur Scientifique de Nalo.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.