Le placement d’argent sur une plateforme de financement participatif

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

L’Essentiel

  • Le financement participatif (ou crowdfunding) est une belle façon de mettre à profit votre épargne pour le financement de divers projets profitables à l’économie réelle.
  • Il existe certains pièges à éviter pour que cette opportunité d’investissement soit viable.

Avec l’avènement de l’internet, les opportunités d’investissement ont connu ces dernières années une expansion fulgurante. Dès lors, le recours aux structures bancaires et aux initiatives publiques n’est plus la règle d’or pour bénéficier de financement lorsqu’on est porteur d’un projet entrepreneurial. Aujourd’hui, le prêt entre particuliers s’est positionné comme une alternative assez efficace pour investir son argent ou pour lancer un concept. Quels sont les tenants et les aboutissants du financement participatif ?

Le financement participatif : comment investir ?

Le financement participatif est un outil de collecte de fonds dont le système diffère à bien des égards de celui des banques et des initiatives publiques. Dans le principe, il regroupe sur une plateforme dédiée des particuliers qui financent directement et de manière traçable des projets clairement identifiés. 

Pour participer à ce système de prêt entre particuliers, l’étape la plus importante est de prendre contact avec les sites spécialisés. Dans un pays comme la France, il en existe un bon nombre. Ensuite, il convient d’étudier avec ceux-ci les conditions d’inscription et les avantages spécifiques qu’ils offrent.

Une fois ces étapes franchies, le travail à faire est de passer en revue les projets soumis à la plateforme et de devenir contributeur sur ceux qui vous semblent les plus prometteurs. Dans le même temps, vous pouvez participer au crowdlending qui est un système de prêt avec intérêt.

Il est aussi possible de faire des dons ou d’acquérir des capitaux sur des projets de grande envergure.

Le financement participatif : quels en sont les avantages ?

Les atouts du financement participatif s’étendent à perte de vue aussi bien pour les contributeurs que pour les porteurs de projets. C’est notamment le cas pour la plateforme Finfrog par exemple. Les prêteurs particuliers mettent à disposition leur épargne pour financer des projets de vie d’autres emprunteurs particuliers, tout en soutenant l’économie réelle.

Les avantages pour les investisseurs

Le financement participatif est une alternative assez efficace pour financer des projets en phase avec ses convictions et ses valeurs. Il revient en effet au contributeur de choisir le projet de son choix en fonction de son impact sociétal ou environnemental.

Dans le même temps, cette option va permettre de fructifier ses avoirs par l’acquisition des capitaux et les formes d’investissement rémunérées. Bien évidemment, le rendement va dépendre de la taille de l’investissement et de l’envergure de chaque projet.

Les avantages pour les porteurs de projet

Pour les porteurs de projet, le financement participatif permet de lever des fonds avec rapidité et efficacité. En effet, le prêt entre particuliers dispense de la paperasse ordinaire qu’imposent les banques et les structures étatiques de financement. Son système est flexible et ses résultats sont très encourageants.

Avec le financement participatif, vous pouvez engager une communauté d’internautes à porter votre projet de par leurs contributions.

Le financement participatif : quelles limites ?

Difficile de le dire, mais le prêt entre particuliers est également jonché de risques à l’image de tous les autres systèmes de financement. D’une manière générale, ces limites dépendent du type de financement participatif. Dans le cas du don, il est possible que le projet n’aboutisse pas.

Ainsi, les chances pour récupérer ses fonds sont quasi inexistantes. Pour cette raison, il faut s’assurer de l’efficacité du projet et y croire réellement avant d’investir. Les mêmes difficultés peuvent surgir dans le cas du crowdlending ou de l’acquisition des capitaux. Toutefois, certaines garanties existent pour protéger ces formes d’investissement en fonction de l’envergure des projets.

Pour ce faire, il est primordial de discuter de toutes les options avec la plateforme de prêt entre particuliers avant de se lancer. De cette façon, vous pouvez aisément anticiper certaines erreurs.

Le financement participatif : quelles erreurs à ne pas commettre ?

Pour bien profiter des avantages du financement participatif, il est indispensable d’éviter certaines erreurs. Ce sont en réalité des points d’attention à avoir pour ne pas tomber dans certains pièges ou se faire arnaquer. Déjà, les plateformes procèdent généralement à une analyse efficiente du bilan comptable des entreprises.

Elles proposent aussi un système anti-blanchiment afin de protéger tous les investisseurs. Quant aux contributeurs, ils sont appelés à vérifier certains détails avant de se lancer. Ils concernent notamment :

  • L’authenticité des photos ou des contenus vidéos de la plateforme ;
  • Le bien fondé et la portée des projets proposés ;
  • L’objectivité des taux d’intérêt en relation avec le marché ;
  • L’expérience et l’expertise de l’équipe dirigeante de la plateforme ;

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive. Elle dépend en partie de la notoriété de la plateforme de prêt entre particuliers et de son portefeuille client.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom EmptyCustom EmptyCustom EmptyCustom EmptyCustom Emptynote moyenne 0/50 avis

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire