Les pires idées en matière d’investissement en 2024

Experts de la finance, de l’investissement et de la gestion de patrimoine.

Publié le

Temps de lecture :

Construire un patrimoine solide dans le complexe univers des produits financiers représente un défi majeur. Face aux risques d’arnaques et de mauvais investissements, l’épargnant avisé doit faire preuve d’une vigilance accrue. Les erreurs d’investissement peuvent non seulement entraîner des pertes financières significatives, mais aussi impacter gravement la santé globale du patrimoine de l’investisseur. S’informer efficacement est essentiel pour éviter les pièges du marché financier et faire des choix d’investissement judicieux.

Comprendre les investissements à haut risque

« Qui ne risque rien, n’a rien ». En matière d’investissement, il ne faut pas prendre le proverbe au pied de la lettre et rester prudent. Les investissements affichant des rendements très élevés sont attractifs, mais présentent également des risques importants.

Spéculation sur les marchés volatils

Devant des actifs aux rendements alléchants, la méfiance s’impose. Les actions à haut risque ne sont pas nécessairement des arnaques, mais il s’agit d’investissements volatils comme les actions cotées en Bourse. Sur le marché boursier, un investisseur peut gagner beaucoup d’argent rapidement. Il peut en perdre beaucoup tout aussi vite.

Un actif très coté peut vite devenir un mauvais investissement, en raison de la spéculation boursière notamment. Pour rappel, la spéculation boursière consiste à passer plusieurs ordres en Bourse afin de réaliser une plus-value sur un court terme. Cette pratique contribue à la forte variation du prix des actifs.

Le marché des cryptomonnaies, par exemple, présente une volatilité assez importante, ce qui en fait un investissement à haut risque. Selon CCData, spécialiste du marché, la volatilité du bitcoin était de 79 % en 2021. Elle est de 48,2 % en 2023, ce qui reste relativement élevé. À titre de comparaison, la volatilité des supports en fonds euros des contrats d’assurance-vie était de 7,87 % en 2022.

Investir dans des entreprises non rentables

La loi Pacte de 2019 a ouvert un nouveau champ des possibles pour les investisseurs en rendant plus accessibles, notamment à travers les contrats d’assurance-vie, le private equity (ou capital-investissement). Le private equity consiste à prendre des participations dans le capital de sociétés non cotées en Bourse.

Selon l’association professionnelle France Invest, la performance annualisée du capital-investissement sur les quinze dernières années est montée à 12,2 %, net de frais, à fin 2021. Mais, à ce prix, l’investisseur s’expose à de nombreux risques : risque de perte en capital, risques liés aux aléas de la conjoncture économique sur des sociétés souvent fragiles, risque de crédit ainsi qu’un risque de liquidité. Bref, le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

Plus généralement, investir dans une entreprise peut vite devenir un mauvais investissement pour un épargnant peu regardant. Ne vous fiez pas seulement à la parole des dirigeants. Avant de prendre des parts dans le capital d’une société, assurez-vous de :

  • la bonne santé financière de la structure ;
  • la viabilité du modèle économique.

Les pièges des systèmes d’investissement douteux

Les arnaques financières sont souvent identifiées trop tard. Lorsque l’investisseur se rend compte de l’arnaque, il est souvent trop tard. Le fraudeur s’est volatilisé avec l’argent. Les systèmes pyramidaux et les escroqueries Ponzi font partie des pires idées d’investissements. Mais, en s’informant sur leurs mécanismes, il est aisé de détecter ces fraudes financières.

Les systèmes pyramidaux et Ponzi

La vente pyramidale d’investissement est un stratagème de vente de produits financiers attractifs qui repose sur le recrutement par le fraudeur de plusieurs investisseurs. Ce groupe choisi est tenu de « parrainer » d’autres investisseurs. Les profits reposent sur le nombre d’investisseurs engagés.

Dans les systèmes pyramidaux, il n’y a pas de produit au rendement alléchant. Il s’agit d’une technique de vente dans laquelle le fraudeur utilise l’argent des investisseurs pour payer les revenus et les commissions de recrutement. Généralement, l’escroc disparaît ensuite avec le reste de l’argent récolté.

La fraude à la Ponzi est également un des pièges financiers connus dont il convient de se méfier. Reposant sur une logique similaire à celle des systèmes pyramidaux, la fraude à la Ponzi consiste à utiliser les investissements de certains pour payer de faux rendements à d’autres investisseurs faisant ainsi croire à la performance du placement (inexistant).

Ce type d’arnaques d’investissement est destiné à mettre l’investisseur en confiance pour qu’il “place” toujours davantage d’argent. Attention, toutes les personnes qui participent à ce type de montage financier sont passibles de poursuites judiciaires.

Exemple

Vous vous voyez proposer un nouveau placement très prometteur, présentant un rendement intéressant. Afin d’obtenir vos gains, vous devez conserver le placement un certain temps, disons 6 mois. En plus de ce rendement alléchant, on vous offre la possibilité de gagner plus d’argent en recrutant au moins deux personnes « intéressées » qui souhaitent investir dans ce placement exceptionnel.

Vous trouvez les personnes et recevez vos gains. Vous investissez donc davantage. Mais au bout d’un certain temps, vous ne percevez plus de rendement et votre interlocuteur a disparu. Et voilà comment vous vous retrouvez pris dans une vente pyramidale frauduleuse.

Les offres d’investissement trop belles pour être vraies

Rendement à plusieurs chiffres, promesses mensongères, les arnaques d’investissement se sont multipliées avec le développement d’Internet et des réseaux sociaux. Aujourd’hui, que votre épargne soit importante ou modeste, que vous soyez un investisseur aguerri ou non, jeune ou vieux, peu importe. Vous pouvez être victime d’une escroquerie et perdre beaucoup d’argent. 

Pour mieux éviter les offres d’investissement trompeuses, il est important de savoir être vigilant face aux offres suivantes :

  • Le Forex et les options binaires : certains sites dans le Forex font croire qu’après une formation de quelques jours, vous serez trader et gagnerez beaucoup d’argent. Certains sites sont autorisés, mais attention aux escroqueries.
  • Les promesses de remboursement de fonds : de faux profils de professionnels de la finance ou avocats proposent aux investisseurs, qui ont perdu de l’argent sur des sites de trading, de récupérer leurs fonds moyennant paiement. Drapeau rouge, c’est une arnaque.
  • Les placements atypiques : bien que beaucoup d’investisseurs soient en quête de rareté, il faut se méfier des investissements dans le vin, les terres, les énergies renouvelables, les bijoux, les œuvres d’art. Tout ce qui entre dans la catégorie « actifs tangibles incertains », autrement dit soumis à des risques pas toujours annoncés. Attention, les offres n’ayant pas de numéro d’enregistrement auprès de l’Autorité des Marchés financiers (AMF) sont à fuir.

Erreurs courantes en investissement boursier

Les pertes liées aux pires investissements ne sont pas toujours le résultat de mauvaises intentions de fraudeurs ou d’arnaques. Il s’agit parfois d’un mauvais calcul ou d’une mauvaise analyse du marché boursier.

Manque de diversification du portefeuille

L’investissement en Bourse est risqué par nature, du fait de la volatilité du marché. L’erreur courante chez les investisseurs est de miser sur un seul cheval. Autrement dit, de posséder une trop grosse ligne dans son portefeuille ou de concentrer ses actifs dans un seul secteur d’activité.

Dans cette configuration, le moindre retournement de situation économique pourrait déséquilibrer votre portefeuille et vous faire perdre une belle somme. C’est ce qui est arrivé aux investisseurs qui avaient tout misé sur le secteur de la biotech en 2015… Veillez donc à maintenir une diversification de votre portefeuille afin de diluer les risques boursiers.

Pour rappel, la diversification de votre portefeuille permet de diluer le risque et de limiter les pertes. En Bourse, tous les actifs de tous les secteurs ne tombent pas en même temps. En choisissant de répartir vos mises sur différents actifs, vous sécurisez votre capital. Cela ne veut pas dire pour autant que vous n’essuyez pas de pertes financières. Elles seront toutefois limitées.

Suivre les tendances sans analyse propre

Règle numéro un pour éviter les pires investissements : ne jamais investir dans un produit qu’on ne comprend pas. En matière de finances, être un mouton ne rapporte rien. Il faut donc prendre avec des pincettes l’adage anglais « trend is your friend ».

Quand la Bourse est euphorique, il s’agit souvent d’un signal de fin de mouvement haussier sur les marchés. Ce qui n’est pas forcément un moment opportun pour un investisseur. Avant de foncer tête baissée, il convient d’analyser. Ce même conseil vaut pour les « bons tuyaux » d’investissement chuchotés par un ami. Attention au délit d’initié.

Mauvaises pratiques en matière d’investissement immobilier

La pierre est une valeur refuge. Tous les investisseurs ont entendu au moins une fois cette phrase. Une valeur refuge, dans un contexte économique et financier chahuté, peut être un bon choix. Mais attention les pires investissements existent aussi dans le secteur immobilier.

Ignorer l’emplacement et le marché local

Les erreurs en immobilier sont courantes en matière d’investissement. Beaucoup d’investisseurs achètent un bien immobilier sur un coup de cœur ou parce qu’il s’agit d’une « bonne affaire ». Or, il existe des règles pour ne pas faire un mauvais choix immobilier. Tout d’abord, l’emplacement est la clef du succès. Les professionnels ne se lassent pas de le répéter et ils ont raison ! Choisir le mauvais quartier ou méconnaître le marché local et pratiquer des prix trop hauts sont des erreurs qui peuvent vous coûter cher ! Le choix de l’emplacement et la connaissance du marché local sont les deux conditions pour ne pas réaliser un mauvais investissement.

Sous-estimer les coûts et les travaux

Parmi les autres erreurs fréquentes en immobilier, on peut également citer les coûts cachés. Ce terme fait à la fois référence aux travaux non envisagés (remise aux normes de l’électricité, toiture, isolation, etc.) ou vices cachés souvent découverts trop tard. Il n’est pas rare d’entendre des investisseurs regretter l’achat d’un bien qui coûte trop cher en entretien. Avant de signer, assurez-vous de l’état du bien et de la date des derniers travaux. Cette simple vérification pourrait vous éviter des surprises qui pourraient peser lourd sur votre bourse.

Avant d’investir dans l’immobilier, établissez votre budget en tenant compte des coûts et travaux éventuels et renseignez-vous. De cette manière, vous limitez le risque de pertes financières.

Conclusion

Afin d’éviter de réaliser le pire investissement de votre vie, voici quelques règles simples à suivre :

  • Établir une stratégie financière solide qui s’appuie sur une planification d’investissement.
  • Maîtriser la gestion des risques en diversifiant ses investissements.
  • Réaliser des investissements intelligents et réfléchis. Il ne s’agit pas d’agir sur un coup de tête.
  • Mesurer les risques, faire preuve de prudence en investissement et demander des conseils financiers avant d’investir.

Pour éviter les pièges financiers, nos experts s’informent régulièrement des tendances et des pièges à éviter. Pour toute question en matière d’investissement, rapprochez-vous de nos conseillers.

Vous souhaitez investir ?

Obtenez une recommandation en quelques clics puis souscrivez en ligne.
Démarrer une simulation

Cet article vous a-t-il été utile ?

Custom FullCustom FullCustom FullCustom FullCustom Emptynote moyenne 4/513 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Vous acceptez la politique de commentaire