Taux de rendement interne – TRI

Le taux de rendement interne (TRI) constitue une métrique financière clé employée pour évaluer l’efficacité d’un investissement. Le TRI est défini comme le taux d’actualisation qui annule la différence entre la valeur actuelle nette (VAN) des flux de trésorerie futurs générés par un investissement et le coût initial de cet investissement. En d’autres termes, il s’agit du taux pour lequel la somme des flux de trésorerie futurs, une fois actualisés à ce taux, équivaut exactement à l’investissement initial.

Cette mesure est essentielle pour les décideurs et les investisseurs, car elle leur permet d’estimer la rentabilité d’un projet sans se baser sur des critères externes, tels que le taux d’intérêt ou le coût du capital. Le TRI fournit une indication intrinsèque de la performance d’un investissement, en identifiant le taux de rendement spécifique à partir duquel un projet commence à générer de la valeur.

Calculer le TRI est particulièrement utile lors de la comparaison de plusieurs projets ou opportunités d’investissement, car il offre un moyen standardisé d’évaluer la rentabilité, indépendamment de la taille de l’investissement ou de la durée du projet. Un TRI plus élevé indique une meilleure rentabilité potentielle, rendant cet indicateur crucial pour la prise de décision stratégique en matière d’investissement.

Le TRI est donc un outil précieux dans l’arsenal de l’analyse financière, permettant aux entreprises et aux investisseurs de mesurer et de comparer l’efficacité de différents projets d’investissement sur une base commune. Il joue un rôle central dans l’évaluation des décisions d’investissement, en aidant à identifier les projets qui maximisent la valeur pour les actionnaires.

Calcul du taux de rentabilité interne

Le TRI, désigné par i est la solution de l’équation suivante : 

I = Somme( R_t/(1 + i)^t )

Avec R_t le flux de trésorerie entrant à la date t, i le TRI, t la période considérée et I le montant de l’investissement initial.   

Pour calculer le TRI, il faut donc identifier le nombre de périodes considérées et le flux de trésorerie généré à chaque période (suivant que l’intervalle est annuel, trimestriel ou mensuel).

Chaque flux de trésorerie entrant est actualisé (c’est à dire divisé par les intérêts composés) et est d’autant moins important qu’il est éloigné dans le temps. 

Contrairement à la valeur actualisée nette, qui peut être calculée de façon analytique en entrant les différents paramètres, le TRI ne peut pas être calculé directement par une formule. Pour résoudre l’équation ci-dessous, il peut être nécessaire de “tatonner” jusqu’à trouver une approximation satisfaisante. Sinon, cela peut être fait grâce à un algorithme ou un logiciel adéquat. 

Interprétation du TRI

Le taux de rentabilité interne du projet permet de déterminer à quel point il est souhaitable ou non d’entreprendre un investissement : plus il est élevé, plus il est intéressant de lancer le projet. On peut ainsi l’utiliser à titre de comparaison entre des projets dont les coûts d’investissement sont les mêmes : celui dont le TRI est le plus élevé devrait vraisemblablement être celui qui sera entreprise le premier.

Le taux de rendement interne peut aussi être considéré comme un taux de croissance potentiel d’un projet par rapport aux autres : c’est l’investissement dont le TRI est le plus important qui est le plus souhaitable, donc qui est susceptible de générer le plus de croissance.

On peut donc utiliser le TRI dans le cas d’un choix à faire entre différentes perspectives d’investissement, mais aussi dans un registre plus financier pour évaluer les programmes de rachats d’actions par l’entreprise. Cette dernière regarde dans quelle mesure ses propres actions sont un meilleur investissement que l’utilisation de ces fonds pour réaliser des projets d’investissement pour le développement de son activité (achat de nouvelles immobilisations par exemple).

Dans le cas où il n’y a pas de point de comparaison avec d’autres investissements, on considère en théorie que tout projet dont le taux de rendement interne est supérieur au coût du capital est rentable. Il peut aussi être comparé aux taux de rendement en vigueur sur le marché des valeurs mobilières en général.

L’Essentiel

  • Le taux de rendement interne est un taux d’actualisation qui rend nulle la valeur actualisée nette (VAN) de tous les flux de trésorerie d’un projet
  • Il donne une idée d’à quel point il est souhaitable ou non d’entreprendre un investissement : plus il est élevé, plus il est intéressant de lancer l’investissement.
  • Il ne peut pas être calculé directement grâce à une équation mais peut être ajusté jusqu’à trouver une approximation optimale, grâce à un algorithme ou un logiciel par exemple.

Investissez comme les Prix Nobel de l'économie

Téléchargez le Guide de l'investisseur intelligent pour élaborer une stratégie d'investissement, déterminer le placement le plus adapté à votre projet et choisir le bon conseiller financier pour vous accompagner.

Je télécharge le Guide