La spéculation boursière

spéculation boursière

Qu’est-ce que spéculer en bourse ? 

La spéculation boursière, ou spéculation financière, consiste à réaliser une série d’achats et de ventes de titres financiers dans l’espoir de réaliser des plus-values rapides et importantes. 

Le spéculateur peut acheter plusieurs sortes d’instruments financiers, en premier lieu desquels les actions, mais aussi toute une panoplie de produits dérivés : options, warrants, turbos, futurs, etc. Ces produits permettent :

  • de parier sur la hausse ou sur la baisse d’une action sans l’acheter ou la vendre directement  ;
  • d’obtenir un effet de levier, c’est à dire de parier avec une somme supérieure à celle que peut apporter le spéculateur. 

Les différences entre “investir” et “spéculer”

Investir et spéculer sont deux termes qui sont souvent associés mais qui répondent à deux logiques très différentes :

  • Investir c’est mettre à disposition d’une ou de plusieurs entreprises votre argent à des fins économiques et en récolter les fruits ;
  • Spéculer, c’est faire des opérations d’achat et de vente de titres financiers dans l’espoir de tirer profit des variations de leurs prix.  

Ainsi, un investisseur, contrairement à un spéculateur ne fera pas de vente à découvert. Il ne fera pas non plus d’achat/vente dans la journée ni même dans le mois. L’investisseur à un horizon d’investissement en accord avec le temps économique.  

La bourse souffre parfois d’une image de casino géant. Cela est malheureusement dû aux frasques de certains spéculateurs. Cependant, contrairement au casino ou aux jeux de hasard, on peut, en investissant en bourse, gagner à tous les coups (à condition de bien s’y prendre). La bourse n’est pas un “jeu” à somme nulle, où les gagnants font de l’argent sur le dos des perdants. Non, les marchés montent sur le long terme de manière significative et tout le monde peut profiter des richesses créées par les entreprises et le tissu économique. 

Spéculer ne marche pas !

L’évolution des marchés financiers est, à court terme, imprévisible. Anticiper un cours de bourse le matin pour le soir est peine perdue, si bien que la spéculation est généralement une perte de temps… et d’argent ! 

Plusieurs études académiques, dont celles de Eugene Fama et Daniel Kahneman, tous deux prix Nobel d’économie, ont montré que la spéculation ne permettait pas d’engranger plus de gain que l’investissement “simple”. Autrement dit, mieux vaut investir et tenir ses positions que de faire des opérations de trading sans arrêt. Cela est d’ailleurs très coûteux en frais de courtage ! 

D’ailleurs, l’AMF(Autorité des Marchés Financiers) a tiré le signal d’alarme. Dans une étude réalisée en 2014, l’AMF a mesuré des statistiques édifiantes. Sur une période d’observation de 4 ans, les clients qui ont spéculé sur CFD ou sur Forex :

  • 89% sont perdants ;
  • avec une perte moyenne de 10 887€ par client.

Sur les 16 millions de transactions analysées, l’AMF pointe du doigt des frais élevés et un effet de levier important. Évitez la spéculation boursière, pensez plutôt à investir et valoriser votre patrimoine sur le long terme.

Retrouvez notre guide complet pour investir en bourse (et non spéculer!)

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Bompard

Hugo Bompard

Statisticien Économiste, précédemment chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie, Hugo Bompard est Directeur Scientifique de Nalo.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.