Quel est le meilleur placement en 2019 ?

meilleurs-placements

Il n’est plus possible d’investir en 2019 comme on pouvait le faire il y a 20 ans. Les vieilles recettes, comme le fonds en euros garanti, n’offrent plus les mêmes rendements. Les livrets sécurisés quant à eux, livret A et PEL en tête, voient leurs taux tellement diminuer d’année en année qu’ils flirtent désormais avec le niveau de l’inflation. Autrement dit, certains placements qui étaient très largement plébiscités auparavant sont devenus des placements à éviter.

Il existe, en revanche, d’autres placements dont les performances sont tout à fait satisfaisantes et même séduisantes. Néanmoins, une chose doit être tenue pour acquise, un rendement élevé sera nécessairement synonyme de prise de prise de risques. Par “risques”, il ne faut bien sûr pas s’imaginer que vous puissiez perdre la totalité de votre mise mais, par contre, que le montant de votre épargne puisse fluctuer.

Quels est le meilleur placement en 2019 ? Comment faire fructifier son argent tout en étant certain de faire le bon choix ? Tour d’horizon des placements qui rapportent.

Les meilleurs placements boursiers

Les actions

L’analyse des performances historiques est catégorique. Les actions, dès lors que les bonnes pratiques d’investissement sont respectées, sont le placement le plus rentable à long terme. En moyenne la rentabilité d’un portefeuille d’action bien diversifié se situe entre 6% et 10% par an.

En revanche, il faut accepter que la performance soit irrégulière et parfois négative. En ce sens les actions sont un placement de long terme : une mauvaise année sera compensée par les années suivantes. En fait, le risque de perte avec les actions se réduit au cours du temps et disparaît tout à fait sur un horizon de 15 ans.

Notons dès à présent deux autres avantages des actions :

  • La fiscalité peut être très réduite dès lors que vous choisissiez la bonne enveloppe fiscale : PEA ou assurance-vie.
  • Les frais de gestion peuvent être faible dès lors que vous choisissez les bons supports d’investissement

Nous détaillons ces deux points plus bas dans notre article.

À retenir pour les actions

  • Rentabilité : entre 6% et 10% par an, en moyenne
  • Fluctuations : élevées
  • Horizon d’investissement conseillé : long terme (10 ans, voir plus)
  • Frais : faibles avec des fonds indiciels (ETF)
  • Fiscalité : faible au sein d’un PEA ou l’assurance-vie   
  • Disponibilité de l’épargne : instantanée

Les obligations

Les obligations, à l’instar des actions, sont des titres financiers cotés en bourse. Cependant ils sont moins volatils, c’est-à-dire que leur fluctuations sont plus faibles. La contrepartie est que la rentabilité sera moindre : vous pouvez espérer une performance annuelle de 2% à 5% en fonction du type d’obligations choisies.  En effet, une obligation étant un prêt à une entreprise ou à un état, plus la durée du prêt est longue, et plus les intérêts perçus seront élevés.

Comme pour les actions, vous pouvez investir dans des ETF obligataires, au sein d’une assurance-vie, ce qui vous permettra de réduire les frais et la fiscalité.  

À retenir pour les obligations

  • Rentabilité : entre 2% et 5% par an, en moyenne
  • Fluctuations : modérées
  • Horizon d’investissement conseillé : moyen terme (à partir de 3 ans)
  • Frais : faibles avec des fonds indiciels (ETF)
  • Fiscalité : faible au sein d’une assurance-vie   
  • Disponibilité de l’épargne : instantanée

Les bons choix à faire pour investir en bourse

Bien choisir le type de compte : privilégiez assurance-vie et PEA

L’assurance-vie : flexibilité, fiscalité avantageuse et conseils d’experts

L’assurance-vie est un produit d’épargne qui vous permet d’investir sur de nombreux supports (fonds d’investissements, ETF, fonds immobiliers, etc.). Contrairement à ce que l’on peut penser, l’argent investi n’est pas bloqué. Au bout de 8 ans, vous bénéficiez d’une fiscalité allégée, entre autres, 4600 euros pour une personne (ou 9200 euros pour un couple) par an sont exonérés d’impôts en cas de rachat.  

Autre avantage de l’assurance-vie : il est possible de faire piloter son portefeuille par une société de gestion (gestion pilotée ou gestion sous mandat). Puisque sans connaissances suffisantes il est difficile de déterminer la composition de son portefeuille, ces experts vous accompagneront dans la sélection des actifs et dans leur gestion au quotidien.

A lire aussi : comment bien investir en bourse ?

Le PEA : frais faibles et fiscalité avantageuse

Le PEA (plan d’épargne en actions) permet d’investir sur les actions européennes avec une fiscalité avantageuse (au bout de 5 ans, vous n’avez plus que les prélèvements sociaux sur vos plus-values à payer).

Le PEA présente cependant un certain nombre de contraintes :

  • il est plafonné à 150 000 euros ;
  • en cas de retrait avant huit ans, il faut le clôturer ;
  • en cas de retrait après huit ans, vous perdez la possibilité de l’alimenter ;
  • vous ne pouvez investir que dans des actions européennes (ou des fonds d’actions européennes) ;
  • il est possible de posséder qu’un seul PEA.

Bien choisir les supports d’investissement : privilégiez les ETF

Nous avons vu quelles étaient les meilleures enveloppes fiscales (assurance-vie et PEA), place maintenant aux actifs qui composeront vos portefeuilles d’investissement. Chez la plupart des courtiers, vous avez le choix parmi une très large sélection d’OPCVM, comprenant des actions, des obligations, des fonds d’investissement, des fonds indiciels (ETF ou trackers)

Les sociétés de gestion créent des fonds d’investissement dans l’espoir de surperformer le marché. Les fonds indiciels, eux, “se contentent” de répliquer la performance du marché. Il faut savoir qu’il est impossible de prédire le marché et que par conséquent, un fonds qui bat le marché une année, ne le fera pas forcément les années suivantes. En choisissant les fonds indiciels, vous avez l’assurance grâce à un investissement extrêmement diversifié de faire aussi bien que le marché. Pas mieux certes, mais pas moins bien non plus. Le marché étant en constante hausse, c’est la garantie de voir son capital fructifier à long terme.

Par ailleurs, les fonds indiciels (ETF) présentent jusqu’à 10 fois moins de frais que certains fonds d’investissement classiques. Moins de frais, c’est nécessairement plus de performance, puisqu’ils sont prélevés par les sociétés de gestion même quand votre portefeuille est en perte.

Les meilleurs placements immobiliers

Un placement immobilier, on l’oublie souvent est un placement qui comporte une part de risque. C’est aussi un placement dont la mise en pratique peut être très contraignante (choix du bien, gestion des locataires, travaux, etc.)   

Une façon d’investir dans l’immobilier tout en se débarrassant des contraintes de la pierre est de choisir l’immobilier “papier”. Il existe plusieurs solutions, les SCPI et les foncières cotées, mais aussi les OPCI. Détaillons les différentes options.

Les sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC)

Une SIIC ou foncière cotée est une entreprise dont l’objet social est de gérer un parc immobilier résidentiel ou commercial. C’est une entreprise cotée en bourse, avec une foncière cotée votre investissement est donc proche d’un investissement en actions.

Cela offre plusieurs avantages :

  • une disponibilité à tout instant ;
  • une bonne diversification et des frais réduits si vous utilisez des fonds indiciels (ETF);
  • une fiscalité réduite si vous logez vos investissements dans une assurance-vie.

La contrepartie est la même que celle des actions, les fluctuations peuvent importantes, bien que réduites par rapport aux actions d’autres secteurs d’activité.

À retenir pour les foncières cotées

  • Rentabilité : entre 5% et 8% par an, en moyenne
  • Fluctuation : modérées
  • Horizon d’investissement conseillé : long terme (à partir de 10 ans)
  • Frais : faibles avec des fonds indiciels (ETF)
  • Fiscalité : faible au sein d’une assurance-vie   
  • Disponibilité de l’épargne : instantanée

Les SCPI (Société Civile d’investissement immobilier)

Une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) est une société civile qui a pour objectif d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier locatif dans le but d’en tirer des rendements.

En tant que placement, les SCPI diffèrent des foncières cotées aux niveaux suivants :

  • le rendement des SCPI est en moyenne inférieur : 4,35% par an.  
  • les SCPI sont moins volatiles : leur rendement est plutôt stable d’une année sur l’autre.
  • les frais des SCPI peuvent être très élevés, avec jusqu’à 12% de frais d’entrée.
  • les SCPI, sont propriétaires de quelques biens immobiliers généralement nationaux et sont donc moins diversifiées que les SIIC.

Les revenus des SCPI sont soumis à la fiscalité des revenus fonciers, ils sont bien moins avantageux, car de manière générale, ils vont être intégrés à vos revenus et donc soumis à la tranche marginale d’imposition de votre foyer.

En savoir plus sur les avantages et désavantages des SCPI versus les SIIC.

À retenir pour les SCPI

  • Rentabilité : 4,35% en moyenne
  • Fluctuation : faibles
  • Horizon d’investissement conseillé : moyen et long terme (à partir de 8 ans )
  • Frais : élevés (jusqu’à 12% de frais de souscription)
  • Fiscalité : élevée + IFI
  • Disponibilité de l’épargne : modérée, les parts de SCPI peuvent parfois être compliquées à revendre, comme par exemple lors du krach des SCPI de 93.

Investissement dans un meublé locatif  (LMNP)

L’investissement dans un meublé locatif peut être un placement rentable à condition de bien choisir son bien (type et localisation), de négocier un bon prêt et de trouver de bons locataires.

Cependant, dans le calcul de rentabilité de l’immobilier locatif, on oublie trop souvent d’intégrer les différents frais lors de l’acquisition du bien (notaire, travaux), les assurances loyers impayés. N’oubliez pas non plus que votre bien sera soumis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Par ailleurs, l’investissement dans la pierre présente une lacune évidente en terme de diversification (vous disposez d’un seul et unique bien qui peut subir les variations du marché) et nécessite une forte implication en temps de votre part.

À retenir pour le meublé locatif

  • Rentabilité : 2% à 6% en moyenne
  • Fluctuation : faibles
  • Horizon d’investissement conseillé : long terme (à partir de 10 ans)
  • Frais : élevés (frais de notaires, agences, assurance..)
  • Fiscalité : modérée + IFI + Taxe foncière
  • Disponibilité de l’épargne : faible, cela nécessite de revendre la totalité du bien et de trouver un acquéreur.

Les placements immobiliers à éviter

Les placements immobiliers à éviter sont principalement:

  • les biens vendus en loi Pinel qui, grâce à l’appât de la défiscalisation, vous sont vendus très au dessus de leur prix de marché.
  • les mobil-homes dans des campings, ou les appartements dans des résidences de vacances, dont les frais de gestion apparaissent très vite exorbitants.
  • les OPCI (Organisme de placements collectif Immobilier) moins rentables que les SCPI et les foncières cotées.

Les meilleurs placements sans risque

Si vous souhaitez placer votre argent et avoir la certitude d’éviter toute fluctuation, il n’y a pas de secret : vous devrez vous contenter des livrets défiscalisés ou d’une assurance-vie investie 100% en fonds euros.

Le livret A

Le taux d’intérêt du livret A est fixé à 0,75% depuis 2015. C’est peu, mais c’est encore le meilleur taux que vous pourrez trouver pour un livret. Les livrets bancaires, malgré les promotions pratiquées par certaines banques, restent moins avantageux car soumis à l’impôt.  

À retenir pour le Livret A

  • Rentabilité : 0,75%
  • Fluctuation : nulles
  • Horizon d’investissement conseillé : court terme (moins de 1 an)
  • Frais : nuls
  • Fiscalité : nulle
  • Disponibilité de l’épargne : instantanée

Le fonds en euro

Le fonds euro est un fonds garanti (majoritairement composé d’obligations d’Etats ou d’entreprises). La baisse des rendements des fonds en euros est régulière depuis plusieurs années. En 2018, le rendement moyen était de 1,5%. Quelques rares fonds en euros permettaient d’avoir une performance supérieure à 2%. Les fonds euros sont accessibles via un contrat d’assurance-vie et des produits d’épargne-retraite.

A retenir pour le fonds en euros

  • Rentabilité : 1,5% en moyenne
  • Fluctuation : nulles
  • Horizon d’investissement conseillé : court terme (moins de 3 ans)
  • Frais : faible avec une assurance-vie en ligne
  • Fiscalité : faible
  • Disponibilité de l’épargne : instantanée

Les placements sans risque à éviter

  • Le PEL et le CEL dont les taux nets sont désormais inférieurs à ceux du livret A
  • Les livrets bancaires car ils sont fiscalisés.

Tableau comparatif des meilleurs placements de 2019

Dans ce tableau comparatif des meilleurs placements, les rendements affichés (à l’exception du livret A et des fonds Euros) sont des moyennes observées sur ces dernières années. Pour en savoir plus, retrouvez notre article sur la performance des placements financiers depuis 10 ans.

Placement Rendements frais Fiscalité
Livret A 0,75% Aucun Aucune
Fonds Euros 1%-2% Faibles sur une assurance-vie en ligne Faible avec une assurance-vie
Obligations 2%-4% Faibles avec des ETF Faible avec une assurance-vie
Actions 6%-10% Faibles avec des ETF Faible avec une assurance-vie ou un PEA
SCPI 4%-5% Élevés Élevée car intégrée à l’IR + IFI
SIIC 6%-8% Faibles avec des ETF Faible avec une assurance-vie / un PEA, modérée avec un compte-titres
Meublé locatif 2%-6% Élevés (frais de notaire, d’agence, etc.) Modérée car intégrée à l’IR avec déduction + IFI + taxe foncière

Conclusion : le meilleur placement

Le meilleur placement dépend de vos objectifs. Néanmoins au regard de ce tableau récapitulatif, dans la plupart des cas, la combinaison suivante se relèvera extrêmement efficace :

  • L’assurance-vie pour sa fiscalité avantageuse ;
  • Au sein de laquelle vos logez des actions et/ou des obligations en fonction de la prise de risque souhaitée ;
  • En privilégiant des supports indiciels (ETF) pour leur frais réduits.

Ce que Nalo peut faire pour vous

Nalo est une société d’investissement qui propose à ses clients un contrat d’assurance-vie composé à 100% d’ETF, et notamment des ETF de foncières immobilières (indexés sur la performance de SIIC). En souscrivant chez Nalo, vous bénéficiez d’une personnalisation unique et de l’expertise de nos conseillers pour piloter vos investissements.

Nalo vous propose une allocation d’actifs évolutive visant à maximiser la performance. Le choix des ETF garantit à vos placements d’être extrêmement diversifiés pour des frais jusqu’à 10 fois moins élevés que les fonds traditionnels.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site, ou faites une simulation d'investissement :

Hugo Bompard

Hugo Bompard

Statisticien Économiste, précédemment chercheur au Centre de Recherche en Statistique et en Économie, Hugo Bompard est Directeur Scientifique de Nalo.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.